Penetanguishene veut plus de français, mais une «menace» plane

PENETANGUISHENE – Le berceau de la francophonie ontarienne, Penetanguishene, consulte sa population sur la place qu’elle devrait laisser au français. Si son maire, un Franco-Ontarien, souhaite mettre davantage de l’avant le fait français, la menace d’une fusion avec Midland pourrait nuire à ses démarches.

404 ans après l’arrivée de l’explorateur Samuel de Champlain sur des terres qui couvrent aujourd’hui le territoire de la municipalité de Penetanguishene, le fait français dans la municipalité fait mauvaise mine. L’affichage commercial n’est qu’en anglais, le site web de la municipalité mise sur Google Translate pour sa version française et l’assimilation se mesure à chaque fois que les résultats d’un recensement sont rendus publics.

Mais le maire de la municipalité, Douglas Leroux, est un fiers Franco-Ontarien et il a décidé de prendre le terreau par les cornes. Depuis son élection, l’automne dernier, il multiplie les démarches en ce sens. «Bonjour, comment puis-je vous aider? Hello, how can I help you?», répond dorénavant la réceptionniste de l’hôtel de ville, à la demande du maire.

«Depuis que je suis maire, je pousse pour ça. Je suis le premier maire bilingue depuis 32 ans dans la municipalité. On est considérée comme une municipalité bilingue, mais on pourrait avoir plus de place pour le français, il faut améliorer ça», dit-il sans détour.

Actuellement, les citoyens de la municipalité sont invités à répondre à un sondage en ligne pour l’élaboration du prochain plan stratégique de la municipalité. La Ville souhaite savoir si les citoyens veulent oui ou non que le fait français et l’héritage francophone soient davantage mis de l’avant par la municipalité. Le maire souhaite aussi que l’ensemble des communications municipales soient en français et en anglais.

Une fusion municipale évoquée

Le maire de Penetanguishene a peut-être de biens belles intentions, mais il pourrait voir ses projets menacés par un projet de fusion municipale du gouvernement Ford.

Doug Ford a imposé un processus de révision des structures municipales, notamment dans le comté de Simcoe où se trouve Penetanguishene. Une démarche qui pourrait aboutir vers un processus de fusions forcées de municipalité.

Vous pouvez lire la suite de cet article sur le site web d'#ONfr.