La ministre des Affaires francophones Marie-France Lalonde a profité des célébrations de la Fête des Franco-Ontariens à Ottawa lundi pour dévoiler le concept du nouveau monument dédié aux Franco-Ontariens qui sera érigé à Queen's Park.

Monument aux franco-ontariens: le concept dévoilé

La ministre des Affaires francophones Marie-France Lalonde a profité des célébrations de la Fête des Franco-Ontariens à Ottawa lundi pour dévoiler le concept du nouveau monument dédié aux Franco-Ontariens qui sera érigé à Queen's Park.
Le monument Notre Place se voudra un lieu de rassemblement et une place publique comprenant trois éléments centraux, soit des colonnes faisant référence à l'industrie forestière, une clairière qui célèbre l'inclusion ainsi que la diversité de la communauté, et un sentier pour évoquer les nombreux voyages qui ont emmené les francophones en territoire ontarien.
« Ce concept sera appelé à évoluer au courant des prochains mois. Sa version finale sera dévoilée en 2018 », a indiqué la ministre Lalonde devant une petite foule réunie dans un pavillon du parc Lansdowne.
Bilinguisme et université
Ce n'est donc ni une annonce concernant la désignation bilingue de la Ville d'Ottawa ni la législation sur la future université franco-ontarienne qu'avait en guise de cadeau la députée/ministre d'Ottawa-Orléans.
« C'est un projet (sur le bilinguisme) très important pour moi à titre de ministre, à titre de députée d'Ottawa-Orléans. C'est un dossier qui fait son chemin à Queen's Park au niveau du projet de loi privé, et je sais que le gouvernement, on est en train d'explorer les options », a indiqué Mme Lalonde en entrevue.
Rappelons que le maire d'Ottawa, Jim Watson, s'oppose au statut bilingue de la Ville, puisqu'il estime que la politique actuelle répond aux besoins des francophones.
Mme Lalonde a aussi signalé qu'un projet de loi privé sera déposé prochainement pour la création d'une université franco-ontarienne. La création de l'entité est suggérée dans un rapport déposé à l'été par Dyane Adam.
« Je vais travailler très fort pour que ce projet (de loi) soit adopté avant la fin de cette année pour pouvoir continuer à aller de l'avant, comme les recommandations le demandent », a précisé la ministre Lalonde.
Le leader de l'opposition officielle à Queen's Park et chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, Patrick Brown, a profité de la Fête des Franco-Ontariens pour demander au gouvernement Wynne de passer à l'action au sujet de la création de la première université francophone de l'Ontario « au lieu de se contenter de belles paroles ».
« Le rapport de l'université francophone de Dyane Adam, c'était une bonne première étape. Cependant, nous avons besoin d'engagements réels des libéraux, et pas seulement d'une autre stratégie pour se faire réélire », a indiqué M. Brown dans un communiqué.
Début de campagne de financement à Embrun
La campagne de financement pour la construction du 16e Monument de la francophonie a été officiellement lancée, lundi, à Embrun. L'objectif est de récolter 300 000 $. Un peu plus d'une centaine d'élèves, dignitaires et membres de la communauté d'Embrun, dans le canton de Russell, se sont rassemblés sur un terrain vacant, situé tout juste à côté de la Caisse populaire Nouvel Horizon. Le terrain fera place, dès l'an prochain, au Monument de la francophonie d'Embrun et des environs.
Lever le drapeau historique
Le 25 septembre 2017 passera à l'histoire à Queen's Park, alors que les chefs des trois principaux partis politiques de l'Ontario ont participé lundi à la levée du drapeau franco-ontarien devant le siège du gouvernement provincial. En plus de la ministre des Affaires francophones, Marie-France Lalonde, la première ministre Kathleen Wynne, le chef de l'opposition officielle Patrick Brown et la chef de la deuxième opposition, Andrea Horwath, ont pris part à la cérémonie protocolaire à Toronto. Le drapeau blanc et vert a été hissé pour la première fois il y a 42 ans. Il a été officiellement reconnu comme emblème de la communauté franco-ontarienne en 2001.