Le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser

Manque de ressources en français pour l'enfance en milieu minoritaire

Le prochain plan d'action du gouvernement fédéral sur les langues officielles devrait prévoir un financement et des mesures spécifiques pour faire face au manque de ressources, à la pénurie de personnel et à la fragmentation des services qui nuisent au développement de la petite enfance dans les communautés francophones en situation minoritaire.
Dans un rapport publié lundi, le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, brosse un tableau peu reluisant des services offerts en français aux jeunes enfants francophones dans plusieurs provinces canadiennes, sauf au Québec. 
« Le développement de la petite enfance est crucial pour la vitalité des communautés francophones. Des services accessibles et de qualité aident non seulement les parents francophones à transmettre leur langue à leurs enfants, mais ils favorisent leur transition vers l'école de langue française et le développement d'un sentiment d'appartenance à la communauté », a souligné le commissaire Fraser, qui déposait le tout dernier rapport de son mandat qui doit prendre fin en décembre prochain.
Rappelant que « tout se joue avant six ans », le commissaire rappelle l'importance de cette période pour le développement cognitif et social de l'enfant, et de son identité culturelle. 
« De nombreux parents y sont attentifs, mais se butent à l'absence de services en français dans plusieurs provinces. Le continuum de l'éducation en français devrait comprendre la petite enfance », a rappelé le commissaire devant divers intervenants du milieu de l'éducation et de la petite enfance réunis à Gatineau pour l'occasion.
Le financement, la clé
Si M. Fraser admet que ses pouvoirs ne lui permettent pas de forcer la main des provinces, le gouvernement fédéral peut aider en finançant des initiatives appuyant la petite enfance dans son prochain plan pour les langues officielles.
« L'inclusion de la petite enfance dans le plan sur les langues officielles permettrait de faire face aux défis énoncés dans mon rapport. Un investissement suffisant, stable et continu dans le développement de la petite enfance aura un effet significatif sur les communautés de langue française dans toutes les régions du pays », a ajouté le commissaire.
M. Fraser fait quatre recommandations adressées à la ministre de Patrimoine canadien, Mélanie Joly, et au ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos. D'ici décembre, les deux ministres devront rendre compte du travail fait pour donner suite à son rapport.
Véronique Soucy briguera l'investiture libérale dans Ottawa-Vanier
Véronique Soucy, directrice générale d'Unique FM.
L'ex-animatrice de l'émission matinale à la station de radio Unique FM d'Ottawa, Véronique Soucy, a confirmé lundi son intention de briguer l'investiture libérale dans la circonscription fédérale d'Ottawa-Vanier. « Après avoir passé plus de 15 ans à couvrir et analyser l'actualité régionale dans la capitale nationale, je suis prête à servir autrement et à m'engager en politique active pour défendre les intérêts de mes concitoyens d'Ottawa-Vanier », a indiqué Mme Soucy, une Franco-Ontarienne diplômée de l'Université d'Ottawa et mère de deux enfants. Véronique Soucy a tout récemment laissé son micro, mais elle continuera d'assurer la direction générale du 94,5, Unique FM. Elle a confié la direction de l'information de la station à Jean-Marc Dufresne. Le siège d'Ottawa-Vanier aux Communes est vacant depuis le décès de Mauril Bélanger, au mois d'août. Le premier ministre Justin Trudeau n'a toujours pas déclenché l'élection complémentaire dans la circonscription. La date de l'assemblée d'investiture libérale n'a pas encore été déterminée.
LeDroit