Noble Villeneuve en mêlée de presse à l'époque où il était ministre de l'Agriculture et ministre délégué aux Affaires francophones dans les années 90.

L'ex-ministre Noble Villeneuve n'est plus

L'ex-ministre délégué aux Affaires francophones et député provincial dans l'Est ontarien durant 16 ans, Noble Villeneuve, a rendu l'âme mercredi à l'âge de 79 ans.

L’élu progressiste-conservateur a été élu pour la première fois lors d’une élection partielle en 1983 dans la circonscription de Stormont-Dundas-Glengarry-Grenville Est. Il a ensuite été réélu à quatre reprises avant d’être défait lors du scrutin de 1999 face au libéral John Cleary. À la fois ministre de l’Agriculture et délégué aux Affaires francophones de 1995 à 1999, sous le gouvernement de Mike Harris, c’est lui qui était en poste durant la crise de SOS Montfort.

C’est sa fille Roxane Villeneuve, qui s’était portée candidate lors des dernières élections générales en 2014 dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell, qui a annoncé la triste nouvelle sur Facebook. Elle a également publié une photo datant de décembre 1983 montrant son père tout souriant lors de sa première victoire électorale.

«Papa, tu as été le premier homme à m’avoir volé mon coeur, ma sœur a dit. Ce soir, nous avons perdu un des plus grands hommes que je connaisse, notre père. Papa, tu laisses derrière toi un héritage incroyable - je suis si fière d’être ta fille. Profite des jeux de cartes, des cigares et des verres de vin rouge», a-t-elle écrit.

Depuis qu’il avait subi un accident vasculaire cérébral au tournant des années 2000, M. Villeneuve avait perdu l’usage de la voix, en plus d’être confiné à un fauteuil roulant.

À la suite de l’annonce de la mort de l’ancien politicien, les députés ont observé un moment de silence à Queen’s Park jeudi avant le début des travaux parlementaires.

L’actuelle ministre des Affaires francophones, Marie-France Lalonde, a tenu à souligner toutes les années de service de l’homme auprès de la communauté de l’Est ontarien.

L’ancien député libéral de Prescott-Russell Jean Poirier, qui a siégé à ses côtés pendant 11 ans, conserve d’excellents souvenirs de son ami de longue date, qu’il a décrit comme généreux et intègre. Il rappelle que M. Villeneuve avait le mandat «délicat» de défendre les Franco-Ontariens alors que son parti politique était peu reconnu pour agir en ce sens.

«Lors de nos discussions en privé, Noble m’a démontré qu’il était fort sympathique à la cause, mais que la solidarité ministérielle lui imposait un étau qu’il déplorait, surtout dans le dossier de l’Hôpital Montfort», a-t-il dit.

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a aussi rendu hommage au défunt en rappelant qu’il avait «grandement aidé la création des 12 conseils scolaires de langue française en 1997, un moment déterminant de l’histoire franco-ontarienne». L’organisme a également précisé que l’ex-élu a toujours eu à coeur la communauté agricole, ayant entre autres été l’un des acteurs-clés dans la sauvegarde du Collège Alfred lorsqu’il a été menacé de fermeture.

Quant à l'ancien chef progressiste-conservateur Patrick Brown, qui a démissionné en janvier en raison d'allégations d'inconduite sexuelle rapportées par le réseau télévisé CTV, il s'est aussi dit attristé par la mort de l'ex-ministre dans un gazouillis publié sur Twitter.

«Il était un excellent député, un fier Franco-Ontarien et un distingué ministre. Mes condoléances à sa famille. Il nous manquera», a-t-il écrit.