La Dre Julie Lockman affirme assister chaque jour au « déclin » de sa langue et de sa culture dans le village d'Embrun.
La Dre Julie Lockman affirme assister chaque jour au « déclin » de sa langue et de sa culture dans le village d'Embrun.

Les genoux d'une Franco «commencent à flancher»

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Militante « depuis toujours » pour les droits des francophones en Ontario, la Dre Julie Lockman a les genoux qui « commencent à flancher ». Que ce soit dans sa pratique à Embrun, au cours de ses années passées à l’Hôpital Montfort ou dans les commerces d’Ottawa et de l’Est ontarien, la médecin de famille observe une « déferlante » de l’anglais qui la bouleverse.