Le directeur général du CSCE, Marc Bisson, la conseillère en matière de francophonie au premier ministre Doug Ford, Marilissa Gosselin, et la présidente du CSCE, Madeleine Major.

Les Franco-Ontariens exhortés à demander les services en français

Conseillère politique principale aux affaires francophones de Doug Ford, Marilissa Gosselin demande aux francophones de l’Ontario de continuer à demander leurs services en français, notamment en santé.

Celle qui œuvre auprès du gouvernement progressiste-conservateur depuis maintenant six mois a répondu aux questions des professionnels de la santé et des membres de la communauté, lors de l’Assemblée générale annuelle du Centre de santé communautaire de l’Estrie (CSCE), mercredi.

Une participante a demandé à Mme Gosselin de quelle façon la communauté et les professionnels de la santé peuvent appuyer la conseillère aux affaires francophones afin qu’elle ait « la voix la plus forte possible » au sein du gouvernement. « Quand on demande des services en santé, il faut être informés qu’ils sont disponibles en français », a répondu d’entrée de jeu Mme Gosselin.

Celle-ci a tenu à rappeler à quel point il est primordial de pouvoir vivre dans sa langue et d’être servi dans sa langue, surtout en santé. « Ça permet de meilleurs soins. Les termes médicaux, on les connaît toujours mieux dans notre langue. Alors c’est aussi dans le quotidien qu’on fait ça. »

Après avoir salué l’impact qu’ont engendré les manifestations du mois de décembre, Mme Gosselin a aussi soutenu qu’il est important d’étendre la conversation, « au-delà de notre cercle, que ce soit avec nos élus ou autres, en utilisant notre voix ». Mme Gosselin a aussi discuté des différents dossiers sur lesquels elle travaille, dont l’éducation, le développement économique et les relations avec l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario.