Paul Dubé, ombudsman de l'Ontario.

Le Commissariat aux services en français transféré au bureau de l'ombudsman dès avril?

Le Commissariat aux services en français de l’Ontario pourrait joindre le bureau de l’ombudsman dès le 1er avril. Les plans seront bientôt finalisés, a révélé le chien de garde de la province, Paul Dubé.

Selon la loi qui a été adoptée, le changement doit entrer en vigueur au plus tard le 1er mai. M. Dubé a indiqué que la proclamation pourrait se faire avant cette date et que son équipe est prête à ce que la transition ait lieu dès le 1er avril, soit le «début normal de l’exercice financier».

«Comme la loi transfère directement les fonctions de ce bureau à l’ombudsman – incluant la création d’un poste de Commissaire au niveau de l’ombudsman adjoint – peu de changements immédiats sont attendus», a écrit M. Dubé dans un communiqué émis jeudi.

Ce dernier compte créer une unité spécialisée au sein de son bureau afin de traiter des questions relatives aux services en français. 

L’ombudsman doit soumettre une demande de revenus supplémentaire à la province afin de pouvoir répondre aux «responsabilités accrues» qui seront transférées à son équipe.

Le chien de garde de l’Ontario assumera aussi les fonctions d’enquête de l’Intervenant provincial en faveur des enfants et des jeunes à partir de la même date qui doit être déterminée sous peu.

Son équipe mettra sur pied des équipes spécialisées pour chacun des deux nouveaux secteurs. 

D’ici à ce que les changements soient effectifs, les responsabilités de chacun des bureaux demeurent les mêmes, y compris la réception des plaintes, la conduite des enquêtes, la publication des rapports et la défense des intérêts des enfants.

Le commissaire, François Boileau, n’était pas disponible pour commenter les informations révélées par le bureau de l’ombudsman.