Le président de l'AFO, Carol Jolin

Langues officielles: appui sans réserve de l’AFO

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) accorde son appui «sans équivoque» à la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) au sujet de sa proposition de projet de loi pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

«Vous connaissez sûrement l’adage : une langue qui n’évolue pas, meurt. Je crois sincèrement qu’il en est de même pour la législation en matière linguistique. Le droit linguistique doit évoluer pour s’adapter aux réalités d’aujourd’hui.

À LIRE AUSSI: Loi sur les langues officielles: la FCFA propose sa version «clé en main»

>>> Réaction des députés membres du Comité permanent des langues officielles

>>> Le commissaire Théberge salue le travail de l'ACFA

La désuétude le guette s’il n’évolue pas», soutient le président Carol Jolin. 

Selon l’organisation, la législation a besoin d’être modernisée, malgré les modifications apportées à la fin des années 80. 

«Présentement, le manque de coordination centrale est une faille majeure de la loi, son caractère conditionnel est un frein à sa mise en œuvre et le pouvoir de déléguer mine le concept d’imputabilité», clame l’AFO.