La cérémonie de fermeture des 25e Jeux franco-ontariens a eu lieu lundi, à Ottawa.

La jeunesse célèbre 25 ans de Jeux

Les 25e Jeux franco-ontariens se sont clos, lundi après-midi à Ottawa, par une fastueuse cérémonie qui réunissait les 600 jeunes participants des 90 écoles secondaires francophones ontariennes invitées.

Cette année, les activités de quatre jours se déroulaient à l’École secondaire publique Omer-Deslauriers de Nepean et à l’aréna J.A.Dulude d’Ottawa.

Chaque année, en mai, des jeunes de 13 à 18 ans, de la neuvième à la douzième année, concourent amicalement dans le cadre de ce rassemblement qui réunit huit disciplines non classiques.

En effet, outre les sports, les arts visuels, le cirque, la danse, l’improvisation, la musique et les médias y sont représentés, entre autres.

L’autre aspect non conventionnel de l’événement est que les équipes étudiantes sont formées sur place, peu importe les écoles d’origine des participants. Cette formule permet l’échange et le réseautage entre jeunes.

Chaque équipe ne représente donc pas une école en particulier, mais un groupe d’étudiants nouvellement formé.

« Les jeunes défilent sous la bannière de leurs écoles à l’ouverture des Jeux, mais défilent ensuite sous la bannière de leurs équipes, à la clôture des Jeux », explique Camille Sigouin des 25e Jeux franco-ontariens.

Qui plus est, on remet, certes, des médailles aux équipes gagnantes, mais aussi à celles ayant démontré un esprit d’équipe exceptionnel, et ce, dans chacune des disciplines ou volets. 

Six jeunes lauréats

La Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO), qui organise ces jeux, profite de cette occasion pour remettre également des prix à six jeunes Franco-Ontariens qui se sont distingués au cours de la dernière année.

Cette année, la jeune skieuse Sierra Smith de Gloucester, l’artiste métisse franco-ontarienne Alexandre Aimée de Nipissing Ouest (pour son engagement envers les femmes), le Torontois Christoph Ibrahim (qui participe à l’organisation des jeux depuis longtemps), la Windsoroise Camelia Skaf (pour son implication scolaire et communautaire), l’artiste muraliste Mique Michelle de Field, et la directrice générale de la Fédération de la jeunesse canadienne-française, Josée Vaillancourt, ont été salués.

Si les filles sont davantage présentes chez les lauréats des prix de cette année — cinq sur six —, elles le sont également au sein des participants aux Jeux où elles dominent aussi en nombre.

Détente et boulot

Samedi soir, les jeunes visiteurs de tout l’Ontario ont pu passer une soirée de détente à saveur franco-ontarienne avec le Groupe Swing, l’humoriste Érik St-Jean, Gabrielle Goulet et sa musique pop-country et DJ Skorpyon.

La FESFO profite aussi chaque année des Jeux pour y tenir son assemblée générale annuelle : Lydia Philippe a été élue nouvelle présidente de la FESFO, pour succéder à Pablo Mhanna-Sandoval.

Lydia Philippe (présidente), Alisha Kara (vice-présidente) et Noémy Pitre (secrétaire-trésorière) forment le nouveau comité exécutif.