Les deux ambassadeurs des Jeux, Liam Roche et Eden Ndira.

Jeunesse, francophonie et diversité

À l’occasion du 25e anniversaire des Jeux franco-ontariens (JFO), la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) fait un clin d’œil à la création de l’événement, mais également à ce qu’est devenue la francophonie ontarienne au cours du dernier quart de siècle en choisissant l’École secondaire publique Omer-Deslauriers pour accueillir plus de 600 jeunes du 18 au 21 mai prochains.

Les premiers JFO en 1994 s’étaient déroulés à Ottawa. Bien que l’événement soit revenu dans la capitale nationale depuis, le choix de l’École Omer-Deslauriers se veut un « retour aux racines » pour le quart de siècle des Jeux, selon le président de la FESFO, Pablo Mhanna-Sandoval.

La directrice de l’éducation du Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO), Édith Dumont, souligne de son côté que l’École Omer-Deslauriers est un reflet fidèle de ce qu’est devenue la francophonie ontarienne depuis 1994.

« C’est un symbole riche pour la communauté francophone de l’Ontario d’aujourd’hui, parce qu’elle est de façon très authentique une francophonie qui est devenue diversifiée et inclusive », lance Mme Dumont.

La directrice de cet établissement du CEPEO, Dominique Vielleuse, abonde dans le même sens. Selon elle, ce sont plus de 60 cultures différentes qui se côtoient sur une base quotidienne dans cette école de Nepean. Le vivre-ensemble qu’on observe à Omer-Deslauriers est une fierté et se trouvait au cœur du dossier de candidature en vue de devenir l’hôte des 25e JFO, dit-elle.

« La première chose qu’on s’est demandée, c’est qu’est-ce qu’on peut apporter à ces jeux ? Qu’est-ce qu’on a de différent ou de pareil ? Très vite, on s’est rendu compte qu’on avait plein de choses à dire, à montrer et à exprimer. Entre autres, toute la vision de l’ouverture, l’idée du multiculturalisme, de diversité et d’inclusion, parce que c’est ça l’école [Omer-Deslauriers] », explique Mme Vielleuse.

De fiers ambassadeurs
Élèves de 2e année à l’École Omer-Deslauriers, Liam Roche et Eden Ndira sont les ambassadeurs de ces 25e JFO. Ils ont été choisis en raison de leur engagement dans le processus pour attirer les Jeux franco-ontariens à Ottawa cette année.

Liam Roche explique être revenu transformé des 23e JFO qui se sont tenus à Pembroke en 2016. « Je me suis dit, il faut avoir ça ici », raconte l’adolescent qui en a rapidement parlé avec la direction de son école.

Sa camarade Eden Ndira et lui soutiennent qu’il s’agit d’un « honneur » de représenter leur école au plan provincial. « C’est quelque chose d’unique », ajoute Liam Roche.

Dès le 18 mai, environ 650 jeunes de 105 écoles de la province se réuniront à l’École Omer-Deslauriers dans huit disciplines distinctes, dont la musique, les arts du cirque et l’improvisation.

Toutes les épreuves sont accessibles gratuitement au grand public. À noter que certains événements se dérouleront à l’aréna J.-A.-Dulude sur l’avenue Clyde.