Le commissaire aux services en français de l'Ontario, François Boileau

Immigration francophone encouragée par des commissaires linguistiques

Trois commissaires linguistiques du Canada réitèrent dans une prise de position conjointe l'urgence de mettre en oeuvre des mesures favorisant l'immigration dans les communautés francophones en situation minoritaire.
La commissaire aux langues officielles par intérim du Canada, Ghislaine Saikaley, son homologue du Nouveau-Brunswick, Katherine d'Entremont, et le commissaire aux services en français de l'Ontario, François Boileau, participent au forum fédéral-provincial-territorial sur l'immigration francophone, à Moncton.
Mme Saikaley signale que les résultats se font attendre et que le forum est une occasion unique pour coordonner les stratégies fédérales avec celles des provinces.
En juillet dernier, les premiers ministres ont demandé au gouvernement fédéral de hausser les taux d'immigration francophone à l'extérieur du Québec.
Cependant, François Boileau assure que sans la mise en place d'actions concrètes et d'un échéancier, il sera impossible d'atteindre la cible nationale d'immigrants francophones, surtout en Ontario.
Au Nouveau-Brunswick, puisque les communautés anglophone et francophone ont un statut constitutionnel d'égalité, Katherine d'Entremont estime que les politiques gouvernementales doivent garantir le maintien du poids démographique des francophones qui représentent un tiers de la population.