Carol Jolin remet le prix du Pilier de la Francophonie à Guy Matte, samedi.

Guy Matte honoré par l’AFO

Le prix du Pilier de la Francophonie de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a été décerné à Guy Matte, samedi.

Originaire de Saint-Ubalde, près de Shawinigan, Guy Matte est devenu un acteur important de la francophonie ontarienne et canadienne depuis plus de 45 ans. Depuis 2004, il préside le Comité consultatif provincial pour les affaires francophones de l’Ontario, en plus d’être le directeur général de la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures, depuis 14 ans. Cette fondation défend régulièrement la dualité linguistique, le multiculturalisme et la diversité culturelle au sein de la communauté. C’est d’ailleurs cette fondation qui organise les Rendez-vous de la francophonie.

L’AFO a fait l’annonce des récipiendaires de ses Prix de reconnaissance 2018, samedi, lors du Congrès annuel à Toronto. « Les prix de reconnaissance de l’AFO sont un grand moment de célébration de personnes, d’organismes et d’initiatives gagnantes au sein de notre communauté », a indiqué le président de l’AFO, Carol Jolin.

Le prix de l’Horizon Franco-Ontarien a pour sa part été remis au centre d’information juridique d’Ottawa. Ce prix vise à récompenser un projet, une pratique ou une initiative communautaire, entrepris par un groupe, qui contribue à la vitalité collective. L’organisme a reçu le prix pour son offre de service juridique dans la langue de Molière envers les francophones.

Finalement, Suzanne Lévesque s’est démarquée en tant que bénévole dans la communauté et a remporté le prix Florent-Lalonde. Depuis plusieurs années, Mme Lévesque s’implique dans le Nord-Ouest de l’Ontario et s’occupe de rassembler les jeunes de la région de Greenstone. En plus d’être membre du conseil d’administration de l’Association des Francophones du Nord-Ouest de l’Ontario, Suzanne Lévesque s’implique aussi sur le conseil d’administration du Club Canadien Français de Geraldton, au sein duquel elle organise des activités de Noël pour la jeunesse francophone.

« C’est grâce à ces bâtisseurs que notre communauté se solidifie de jour en jour et continue à prospérer en Ontario », a déclaré M. Jolin.