Tim Hadwen (au centre) annonce qu'il quitte ses fonctions de sous-ministre adjoint responsable de la santé en français.

Départ du haut-fonctionnaire responsable de la santé en français

TORONTO – Un autre haut fonctionnaire responsable de francophonie, cette fois en matière de santé, quitte ses fonctions en l’espace de quelques mois. Le sous-ministre adjoint Tim Hadwen hérite d’un nouveau poste ailleurs dans le gouvernement. Alors que l’incertitude règne sur la personne qui le remplacera, plusieurs craignent une perte d’expertise en matière de soins en français au moment même où le système de santé traverse une transformation en profondeur.

«Très déçu de voir M. Hadwen partir. Il était de très haut calibre. C’est le genre de personne qu’on avait besoin. Il a été un allié de tous les instants pour la francophonie et on espère qu’il aura un remplaçant», affirme Carol Jolin, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO). Depuis 2014, le porte-voix des Franco-Ontariens s’est battu corps et âme pour la création de ce poste de sous-ministre adjoint responsable des dossiers francophones.

Chez les acteurs francophones du milieu de la santé, la nouvelle du départ de Tim Hadwen pour un autre poste au sein du gouvernement est accueillie avec beaucoup de tristesse. Le haut-fonctionnaire a fait preuve d’une réelle écoute et de compassion à l’endroit des difficultés vécues par les francophones qui souhaitent obtenir des soins dans leur langue, s’entendent plusieurs intervenants.

En trois ans, il a posé des gestes qui font dorénavant école. Son bilan est extrêmement positif, selon les informations collectées par ONFR+. Il aurait ainsi contribué à donner plus de pouvoir aux entités de planification de santé en français lors du renouvellement du règlement qui les encadre, mais aussi à clarifier les responsabilités des différents acteurs de la santé en matière de services en français grâce à un nouveau guide.

Pour lire le texte dans son intégralité, rendez-vous sur le site web d'#ONfr.