Caroline Mulroney a pris des engagements envers la communauté francophone de la province.

Caroline Mulroney courtise les francophones

Dans une vidéo publiée sur son compte Twitter tard mardi soir, la candidate à la direction du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, Caroline Mulroney, a pris des engagements envers la communauté francophone de la province.

Candidate dans la circonscription de York-Simcoe en vue des prochaines élections, elle promet entre autres de continuer à soutenir le projet de construction d’une université franco-ontarienne, en plus de s’assurer que la future institution ait tout le support nécessaire pour former un plus grand nombre de professeurs de français dans la province.

La femme de 43 ans affirme aussi qu’elle veut prendre des mesures pour améliorer et promouvoir la prestation de services dans la langue de Molière à travers l’Ontario.

«Pour moi, c’est personnel», dit-elle. Sans la nommer, elle se permet aussi de faire allusion aux capacités de la première ministre Kathleen Wynne à s’exprimer en français.

«Il est temps que nous ayons une première ministre qui n’a pas besoin d’un traducteur pour parler dans les deux langues officielles», lance-t-elle, réclamant du même coup de débattre en français avec ses adversaires dans la course à la direction du parti, Doug Ford et Christine Elliott.

Le vote pour nommer un nouveau chef progressiste-conservateur aura lieu le 10 mars.