Une décision judiciaire rendue l’année dernière avait statué que des services paramédicaux bilingues devaient être fournis dans toute la province.

Ambulances: le Nouveau-Brunswick élimine les exigences de bilinguisme

FREDERICTON — Le gouvernement progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick élimine l’exigence de bilinguisme pour les ambulanciers paramédicaux dans certaines régions principalement unilingues de la province.

Le changement a été annoncé avant l’examen judiciaire des exigences linguistiques pour les ambulanciers, qui doit commencer le mois prochain.

Le ministre de la Santé, Ted Flemming, a déclaré mardi que les ambulances ne devraient pas rester immobiles simplement parce qu’il y a pénurie d’employés parfaitement bilingues.

Le chef de l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, un petit parti qui détient la balance du pouvoir dans le gouvernement de Blaine Higgs, s’opposait à l’examen judiciaire des exigences linguistiques, mais a accepté de soutenir cette procédure, en échange de l’embauche de personnel paramédical à temps plein.

Une décision judiciaire rendue l’année dernière avait statué que des services paramédicaux bilingues devaient être fournis dans toute la province, mais un arbitre du travail a estimé qu’il pourrait y avoir des moyens de réduire les exigences linguistiques.

Le ministre Flemming a estimé que la décision de la cour n’avait aucun poids puisqu’il s’agissait simplement d’une ordonnance par consentement signée par deux avocats.

La Presse canadienne