La députée conservatrice Amanda Simard, que l’on voit ici lors de l’inauguration du monument de la francophonie d’Embrun, assure les Franco-Ontariens de son soutien face à son chef, Doug Ford.

Amanda Simard désapprouve les compressions de Doug Ford

La députée progressiste-conservatrice de l’Est ontarien, Amanda Simard, désapprouve les décisions de son gouvernement d’éliminer le Commissariat aux services en français et d’abandonner le projet de l’Université de l’Ontario français.

Dans un message sur sa page Facebook publié mercredi soir, la représentante de la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell à Queen’s Park, et adjointe parlementaire à la ministre déléguée aux Affaires francophones, dit avoir demandé au premier ministre Doug Ford de reconsidérer ces mesures.

« Les décisions prises la semaine dernière relatives au Commissariat et à l’Université franco-ontarienne me déçoivent énormément, et je partage cette déception et frustration aujourd’hui, ayant dans un premier temps œuvré à l’interne autant que possible pour faire renverser ces décisions », a indiqué la députée franco-ontarienne, se disant « definitely upset ».

« Ma francophonie me tient à cœur. À mes plus de 600 000 Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes, vous ne me connaissez peut-être pas encore, mais sachez que je suis avec vous. Je suis née, j’ai grandi et je vis toujours dans ma communauté francophone de Prescott-Russell », a continué Mme Simard, tout en signalant avoir complété toute sa scolarité, de l’élémentaire à l’université, en français, en Ontario.

La représentante de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard

Cette sortie lui a valu les fleurs de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO).

« L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario salue le courage et la détermination de la députée provinciale progressiste-conservatrice franco-ontarienne Amanda Simard et la remercie infiniment pour son appui, a lancé l’AFO sur Facebook. On ne lâche pas ! »

Vendredi dernier, au lendemain des décisions, Mme Simard avait reconnu dans un message sur Facebook la préoccupation de la communauté franco-ontarienne concernant le Commissariat, et avait tenu à souligner que ses fonctions allaient demeuré indépendantes sous la gouverne de l’Ombudsman.

« Je vais faire tout en mon pouvoir pour assurer que vous êtes entendus et représentés », avait-elle indiqué.

Par ailleurs, Mme Simard a prévu à son horaire une rencontre ce dimanche pour discuter de la mise à jour économique provinciale, dans laquelle ont été annoncées les coupes. L’assemblée doit avoir lieu à 13 h à l’aréna de St-Isidore.

« Maintenant, nous devons évaluer où nous en sommes, et ce que nous pouvons et devons faire. Je suis avec vous. J’espère que vous allez m’appuyer », a conclu Mme Simard dans son message Facebook.