Quelques retouches de la coiffeuse Émilie Laroche et la mannequin d'un jour Caroline Bergeron sera prête à défiler contre la sclérose en plaques, maladie qui l'afflige.
Quelques retouches de la coiffeuse Émilie Laroche et la mannequin d'un jour Caroline Bergeron sera prête à défiler contre la sclérose en plaques, maladie qui l'afflige.

Franc succès pour un défilé de mode inhabituel

Daniel LeBlanc
«Elles ont beau ne pas avoir la démarche d'un mannequin, ces personnes-là peuvent se sentir belles et fières, coiffées et maquillées à leur goût. C'est leur journée.»
Visiblement touchée, voilà comment Diane Gagnon a réagi en voyant défiler la douzaine de modèles atteints de sclérose en plaques hier lors d'un brunch défilé de mode au Hilton Lac-Leamy.
La coordonnatrice des campagnes de financement de la section outaouaise de la Société canadienne de la sclérose en plaques n'était pas peu fière du succès remporté par l'événement qu'elle a mis sur pied il y a quatre ans.
Au total, 300 personnes ont répondu à l'appel.
Et même si l'argent n'avait pas été entièrement comptabilisé au moment d'aller sous presse, l'objectif de 39000$ était en voie d'être dépassé.
Une nouveauté cette année: sept hommes ont accepté de se prêter au jeu. «Si une activité comme celle-ci peut leur donner de l'assurance, notre but est atteint. Un mannequin de l'an dernier (Julie Grégoire) a même dit dans son témoignage que ça avait changé sa vie», note Mme Gagnon.
Au grand bonheur de plusieurs, la comédienne et chanteuse Dorothée Berryman, dont la soeur cadette Christine est atteinte de la maladie, a assisté à l'événement.
L'Outaouais, région touchée
Maladie toujours incurable malgré des avancées importantes dans la recherche, la sclérose en plaques touche durement l'Outaouais. Au prorata de la population, la région serait l'une des plus affectées au pays.
La maladie frappe majoritairement les jeunes adultes et l'âge moyen de diagnostic est de 30 ans. Les femmes sont trois fois plus touchées que les hommes.