Le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Ford et Pedneaud-Jobin en lice pour le prix «Coupe paperasse d’or»

Le maire de Gatineau et le premier ministre de l’Ontario font partie des 11 candidats en lice pour l’obtention d’un prix de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) reconnaissant les efforts mis de l’avant «pour réduire de façon significative les formalités administratives imposées» aux petites et moyennes entreprises (PME).

Dans le cadre de la dixième Semaine de sensibilisation à la paperasserie, la FCEI décernera le 24 janvier prochain son prix «Coupe paperasse d’or», ainsi que des «mentions honorables».

Parmi les finalistes se retrouve le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, qui «a rendu possibles en un temps record la modernisation et le dépoussiérage de plus de 200 obligations et formalités obsolètes ou inutiles grâce à une résolution omnibus», souligne la FCEI dans un communiqué.

La fédération soutient également qu’«en regroupant une telle série de changements dans une même résolution omnibus, le maire a innové en rationalisant et simplifiant la pratique voulant que le conseil de ville examine un à un chaque changement proposé à la réglementation».

Le premier ministre ontarien Doug Ford.

Dans le cadre de sa réforme de l’urbanisme, le conseil municipal de Gatineau a adopté, l’automne dernier, un quatrième règlement omnibus en trois ans.

Le tout visait l’allégement d’éléments réglementaires considérés comme des irritants.

Dans le cas du premier ministre ontarien, Doug Ford, la FCEI souligne qu’il «a permis une révision majeure des changements coûteux pour les entreprises qui avaient été apportés aux lois du travail» avec le projet de loi 47, et qu’il a fait «preuve de leadership pour la réduction du fardeau administratif des PME à l’échelle du gouvernement».

L’ancien président du Conseil du trésor Scott Brison est également en lice, tout comme le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, dans une nomination commune avec le maire d’Halifax, Mike Savage.