Le premier ministre Harper et le gouverneur général Johnston ont salué l'oeuvre de Renée Jolicoeur, hier. «La fonction publique est un atout crucial. [...] Renée, vous êtes vous aussi un atout crucial», a affirmé M. Harper.

Une fonctionnaire visionnaire honorée

Une francophone a reçu la distinction la plus prestigieuse qu'on puisse attribuer à un fonctionnaire, hier, à Rideau Hall.
Renée Jolicoeur a été décorée du Prix pour les services insignes en raison de « son leadership, son dévouement, son engagement et sa vision » lors de sa « carrière exemplaire » de 40 ans au sein de la fonction publique.
« Renée Jolicoeur a obtenu des résultats dignes de mention qui ont bénéficié aux Canadiens, en particulier dans les domaines de l'administration des pensions, de la modernisation de la paye et du recours à la technologie pour la prestation de services, a salué David Johnston, gouverneur général du Canada. Elle a contribué énormément à l'efficience et à l'efficacité de notre fonction publique. Elle en a rehaussé la réputation, au Canada comme l'étranger. »
La fonctionnaire de carrière s'est particulièrement distinguée avec sa vision pour moderniser l'administration des pensions. Par son engagement, des processus opérationnels et des systèmes de technologie de l'information en place depuis 40 ans ont été transformés. Cette initiative a permis d'économiser 23 millions $ annuellement à l'échelle gouvernementale. Le modèle est maintenant reproduit dans le secteur des pensions des États-Unis et de l'Australie. Il est considéré comme l'un des services de pensions les plus modernes et les plus novateurs au monde.
« Nous sommes ici pour rendre hommage à une fonctionnaire remarquable », a déclaré le premier ministre Stephen Harper, lors de la cérémonie à Rideau Hall, hier après-midi.
« La fonction publique canadienne est en effet un atout crucial. [...] Renée (Jolicoeur), vous êtes vous aussi un atout crucial. Vous avez fait preuve d'une attitude inébranlable pour apporter des changements réels et pour explorer de nouvelles avenues pour la fonction publique, a souligné M. Harper. Je tiens à vous remercier et je tiens à vous féliciter de cette distinction bien méritée. »
Mme Jolicoeur a accepté cet honneur en présence de sa famille et de ses amis. « J'accepte en toute humilité et avec un immense plaisir ce prix de la fonction publique, a-t-elle affirmé. Lorsque je me suis joint la fonction publique, j'étais heureuse. Je trouvais que j'avais beaucoup de chance d'y être. Je pense toujours la même chose. Ce sentiment ne m'a jamais quitté. J'ai toujours cru que c'était un privilège de contribuer au bien-être des Canadiens. Merci sincèrement. »
Bachelière en géographie de l'Université de Laval, Mme Jolicoeur a entamé sa carrière à la fonction publique en 1974. Au fil des ans, elle a occupé des postes à responsabilités croissantes, notamment à la Commission de la fonction publique, à Transports Canada et à la Défense nationale dans les domaines des finances, de la vérification et des ressources humaines.