Contenu commandité
Fonction publique
Un nouveau Phénix au goût des fonctionnaires
Partager

Fonction publique

En quête de rétroaction sur le nouveau Phénix

Alors que la saga du système Phénix est loin d’être terminée, des dizaines de fonctionnaires ont pu participer à un remue-méninges et tester à leur guise les fonctionnalités de trois différents logiciels de paye et de ressources humaines lundi lors d’une exposition dans un immeuble fédéral du centre-ville de Gatineau.

Après avoir consulté les gens d’un océan à l’autre en quelques semaines, de Vancouver à Montréal en passant par Winnipeg, l’équipe interdisciplinaire du Secrétariat du Conseil du Trésor, créée à la demande du gouvernement pour explorer les options possibles en prévision de l’implantation d’un système de paye de nouvelle génération, est venue sonder le terrain dans la région de la capitale nationale.

Fonction publique

Optimiste, l’AFPC sert une mise en garde au gouvernement

Si l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) est prête à donner la chance au coureur et applaudit la démarche du fédéral de tâter le pouls des employés avant l’implantation d’un nouveau système de paye, elle sert cependant une sérieuse mise en garde à l’employeur.

« Nos gens sont excités par cette approche-là, il semble y avoir une lumière au bout du tunnel. On encourage fortement nos membres de participer à l’exercice, car ça fait des décennies qu’on demande au gouvernement pourquoi, lorsqu’il implante un nouveau logiciel, il ne consulte pas les gens qui s’en servent, le consultent. Ils sont les mieux placés pour juger. Malheureusement, ce n’était pas fait. [...] Ce qu’on ne souhaite pas, par contre, c’est que ce soit simplement du tape-à-l’œil. On veut que la démarche soit authentique. Il ne faudrait pas, par exemple, que ce soit fait dans le but qu’advenant qu’on se trompe et qu’il y ait des problèmes, on nous dise que nous sommes aussi imputables », lance la vice-présidente exécutive nationale, Magali Picard.

Fonction publique

Jane Philpott: il ne faut pas brusquer les choses

En poste depuis trois semaines, la nouvelle présidente du Conseil du Trésor, Jane Philpott, est venue à la rencontre des fonctionnaires lundi à Gatineau pour discuter de leurs attentes face au nouveau système de paye et de ressources humaines qui sera éventuellement choisi pour remplacer Phénix.

En mêlée de presse, elle a tenu à dire que bien de leçons ont été tirées du fiasco causé par le système Phénix et que ce triste chapitre doit s’achever, mais prévient qu’il ne faut pas brusquer les choses.