Richard Wagner a été assermenté lundi comme juge en chef de la Cour suprême du Canada en compagnie de la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, et du premier ministre Justin Trudeau.

Richard Wagner est assermenté juge en chef de la Cour suprême du Canada

Richard Wagner a été assermenté lundi comme 18e juge en chef de la Cour suprême du Canada. Le magistrat québécois a prêté serment à Rideau Hall lors d'une cérémonie présidée par la gouverneure générale du Canada, Julie Payette.

Il l'a fait sous le regard du premier ministre Justin Trudeau et de quatre membres de son cabinet, dont les ministres de la Justice, Jody Wilson-Raybould, et du Patrimoine canadien, Mélanie Joly.
La cérémonie, qui a duré moins de 10 minutes, a réuni certains de ses confrères de la Cour suprême, dont la juge à qui il succède, Beverley McLachlin.
C'est le départ à la retraite de cette dernière qui a permis à Richard Wagner de se hisser à la barre du plus haut tribunal.
La juge McLachlin a accroché sa toge la semaine dernière après environ 18 ans de service comme juge en chef.
L'annonce de la désignation de Richard Wagner, la semaine dernière, a été favorablement accueillie tant à Ottawa qu'à Québec.
Le gouvernement québécois avait exhorté Justin Trudeau à nommer un juge du Québec pour respecter la coutume d'alternance entre tradition du droit civil et de la common law.
Nommé à la Cour suprême en 2012 par Stephen Harper, le juge Wagner est reconnu pour sa collégialité, ses qualités de rassembleur et ses compétences comme juriste.
Avant d'accéder au plus haut tribunal au pays, il avait été juge à la Cour supérieure du Québec et à la Cour d'appel du Québec.
Âgé de 60 ans, Richard Wagner est le fils du regretté Claude Wagner, qui a été ministre québécois de la Justice sous Jean Lesage.
Il pourrait théoriquement passer une quinzaine d'années comme juge en chef de la Cour suprême du Canada, l'âge obligatoire de départ à la retraite étant fixé à 75 ans.