Les fonctionnaires fédéraux ayant reçu des sommes en trop à cause des ratés du système Phénix n’auront pas à rembourser celles-ci tant que leurs problèmes de paye n’auront pas été réglés.

Phénix: pas de mesures de recouvrement

Les fonctionnaires fédéraux ayant reçu des sommes en trop à cause des ratés du système Phénix n’auront pas à rembourser celles-ci tant que leurs problèmes de paye n’auront pas été réglés.

« Le gouvernement travaillera avec les agents négociateurs au cours des prochaines semaines pour finaliser les détails concernant la façon dont les nouveaux processus de recouvrement fonctionneront et les étapes que les employés devront peut-être suivre pour établir un plan de remboursement », a fait savoir le Conseil du trésor par voie de courriel, à la suite de la décision du fédéral de suspendre le recouvrement des trop payés, des avances de salaire d’urgence et des paiements prioritaires.

Ainsi, les salariés ayant reçu des trop payés seront contactés prochainement et auront le choix de plusieurs options afin de repayer le gouvernement, que ce soit par paiement unique, par versements ou par retenues à la source. « Ces employés pourront déterminer un plan de remboursement, à leur discrétion et dans des limites raisonnables », précise le Conseil du trésor.

Le recouvrement ne commencera donc qu’une fois que le gouvernement aura versé au fonctionnaire concerné tout l’argent qu’il lui est dû, que ce dernier aura reçu trois payes consécutives sans problèmes et qu’il aura déterminé un « plan de remboursement raisonnable ».

Cette suspension était réclamée depuis longtemps par l’Alliance de la Fonction publique du Canada.