L'édifice de l'ancienne Imprimerie nationale, sur le boulevard Sacré-Coeur, à Gatineau.
L'édifice de l'ancienne Imprimerie nationale, sur le boulevard Sacré-Coeur, à Gatineau.

Des projets pour le site patrimonial de l'Imprimerie nationale à Gatineau

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) croit avoir trouvé une alternative pour remplacer l’édifice de la Défense du boulevard de la Carrière, incendié en avril 2016.

Le ministère propose de redévelopper le terrain de l’ex-Imprimerie nationale du Canada, située au 45, boulevard Sacré-Cœur.

À LIRE AUSSI: 555, de la Carrière: un cordon électrique usé à l'origine du brasier 

Selon les plans de SPAC présentés mardi matin au conseil d’administration de la Commission de la capitale nationale (CCN), deux édifices de 12 étages seraient construits à l’arrière du bâtiment patrimonial pour réunir à nouveau les employés du ministère de la Défense nationale dans un même édifice.

À LIRE AUSSI: Des dommages de 40 millions $ au 555, de la Carrière

Les employés qui occupaient les locaux du 555, boulevard de la Carrière ont été déplacés dans 6 édifices gouvernementaux d’Ottawa et de Gatineau après le sinistre de 2016.

Des travaux sont également prévus pour réaménager l’intérieur de l’Imprimerie nationale du Canada afin qu’elle puisse y accueillir des bureaux.

«Le développement proposé ajouterait 5600 espaces de bureau pour accommoder environ 7000 employés au total de la Défense nationale et d’autres départements du gouvernement fédéral», a expliqué mardi matin la planificatrice principale de l’utilisation du sol de la CCN, Marion Gale.

L'édifice du 555, boulevard de la Carrière a été lourdement endommagé en avril 2016 à la suite d'un incendie. Depuis, des travaux de réfection y ont été réalisés.

Une première mouture du projet a été soumise à la CCN au début de l’année, souligne le premier dirigeant de la CCN, Tobi Nussbaum. Ce dernier se réjouit des ajustements apportés par SPAC afin de tenir en compte les priorités de la CCN, notamment la mise en valeur des éléments patrimoniaux de la propriété et veiller à l’intégration urbaine du terrain.

À terme, il y aura plus d’espaces verts sur le terrain du 45, boulevard Sacré-Cœur, notamment en créant un stationnement souterrain pour remplacer les stationnements à aire ouverte qu’on retrouve actuellement à cet endroit.

«Le projet va absolument respecter le patrimoine et la vision de l’architecte Ernest Cormier. C’est un développement positif sur la façon d’utiliser l’édifice», soutient M. Nussbaum.

Le premier dirigeant de la CCN indique que SPAC prévoit tenir des consultations publiques sur ce projet avant la fin de l’année en cours et que les premiers appels d’offres pourraient être lancés en 2021.