Mme Houle vient de l’entreprise EBC, qui emploie 1500 travailleurs et qui réalise des contrats pour Hydro-Québec et le ministère des Transports.

Constructeurs de routes: une première femme élue

Une première femme en 74 ans vient d’être élue à la tête de l’Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec.

Réunis en congrès à Québec, les membres de cette association patronale du secteur du génie civil et voirie ont choisi Marie-Claude Houle pour présider le conseil d’administration de l’importante association de 2000 entreprises qui construisent des ponts, des barrages, des routes et font du pavage, notamment.

Mme Houle, une ingénieure qui a aussi un MBA (maîtrise en administration des affaires), vient de l’entreprise EBC, qui emploie 1500 travailleurs et qui réalise des contrats pour Hydro-Québec et le ministère des Transports. Il s’agit même d’une entreprise familiale.

« Quand tu vieillis, tu commences à vouloir redonner un peu à la société et t’impliquer. Il y a des dossiers, des enjeux majeurs. Et si tu ne t’impliques pas, tu ne peux pas changer les choses », a soutenu Mme Houle au cours d’une entrevue avec La Presse canadienne.

Dans le cadre de son mandat, elle compte notamment s’attarder à la question des retards de paiement — un phénomène qui irrite plusieurs entreprises, particulièrement dans le domaine des contrats publics.

Depuis la Commission Charbonneau, plusieurs ministères ou organismes publics sont devenus méfiants, vérifient et revérifient chaque bordereau ou document, ce qui entraîne parfois de longs délais de paiement.

L’association dont elle préside le conseil d’administration a justement pour but de mener à bien les communications avec les grands donneurs d’ouvrage comme Hydro-Québec et le ministère des Transports.

« Il y a eu beaucoup de changements de ministres », rappelle-t-elle en souriant. L’objectif de solutionner le problème des retards de paiement, ça procède doucement. Il y a eu une coalition contre les délais de paiement et il va y avoir des projets pilotes cette année pour mettre en place des mesures pour trouver des solutions pour qu’il y en ait le moins possible de retards de paiement et qu’on paie au moins ce qui est réglé », rapporte-t-elle.

Mme Houle a passé sa vie professionnelle dans un monde d’hommes et dirigera une association hautement masculine de constructeurs de routes et d’ouvrages de génie civil. « Je ne sais pas si j’ai une vision différente. Ça dépend plus de ton style. Chaque personnalité est différente. Je vois une continuité, moi, avec les anciens présidents », affirme-t-elle, toute enthousiaste.