Larry Rousseau a été réélu à l'exécutif national de l'AFPC lors du congrès, qui s'est terminé hier.

Congés de maladie: un rapport qui renforce la position de l'AFPC

Les syndicats et l'opposition officielle estiment que le nouveau rapport du directeur parlementaire du budget vient renforcer leur position déjà connue depuis plusieurs mois contre les changements draconiens que les conservateurs veulent imposer au régime actuel de congés de maladie des fonctionnaires fédéraux.
«J'espère qu'avec ce nouveau rapport, les choses vont être plus claires pour l'employeur et le ministre Tony Clement. Il vient renforcer notre position pour la suite des négociations», a fait valoir Larry Rousseau, vice-président exécutif de l'Alliance de la fonction publique du Canada pour la région de la capitale nationale.
«En fait, il n'y a pas grand-chose que nous ne savions pas dans ce rapport, qui vient confirmer les arguments que nous défendons depuis des mois. Le régime de congés de maladie ne représente pas un coût supplémentaire pour les contribuables. S'il y a des problèmes, nous allons en discuter à la table des négociations pour l'améliorer, pas pour s'en débarrasser», a ajouté le dirigeant syndical.
«En février, le DPB a publié un rapport démontrant que le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, avait déformé les faits concernant le volume de congés de maladie pris par les fonctionnaires. Le rapport d'aujourd'hui démontre que M. Clement continue de faire de fausses déclarations concernant les travailleurs de la fonction publique», a fait valoir le député néo-démocrate d'Ottawa-Centre, Paul Dewar.
Le député Dewar a en même temps déploré que le gouvernement tente d'obliger les fonctionnaires à prendre davantage de congés non payés et d'aller travailler même s'ils sont malades.