Le ministre des Anciens combattants, Julian Fantino

Anciens combattants: ultime recours contre les fermetures

Des vétérans et des représentants syndicaux de l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) sont attendus à Ottawa, mardi, où ils uniront leur voix dans une ultime tentative pour renverser la décision du ministère des Anciens combattants qui entend procéder, vendredi, à la fermeture de huit bureaux régionaux.
En octobre dernier, l'AFPC avait organisé à Ottawa une rencontre de mobilisation pour dénoncer ces fermetures, dont celle du bureau de Prince George faite l'an dernier. Des vétérans en colère avaient alors accusé le gouvernement fédéral de se rendre coupable de «trahison» envers les anciens combattants.
Ces fermetures, avaient-ils souligné, les priveront de services de première ligne essentiels dont ils ont besoin en raison de leur état de santé souvent précaire.
Un ancien combattant, Michael Barnewell, avait alors déploré ces fermetures lors de cette rencontre tenue dans un hôtel d'Ottawa.
«On nous demande de conduire pendant des heures pour obtenir de l'aide. Sinon, il reste le téléphone et Internet. Pour les anciens combattants, les jeunes comme les plus vieux, c'est une profonde trahison. Nous avons besoin d'une aide individualisée, et cette aide, nous la méritons», avait alors mentionné M. Barnewell, âgé de 32 ans, qui a perdu sa jambe droite sur une mine lors d'une mission en Afghanistan.
Les bureaux régionaux des Anciens Combattants touchés sont situés à Charlottetown, Corner Brook, Sydney, Thunder Bay, Windsor, Brandon, Saskatoon, Kelowna et Prince George.
En novembre dernier, le ministre des Anciens Combattants, Julian Fantino avait dit que ces bureaux de secteur étaient «sous-utilisés», et qu'un employé du ministère serait affecté à chacun des bureaux de Service Canada situé dans les régions où les bureaux de secteur d'ACC cesseront leurs opérations le 31 janvier 2014.
Le ministre avait aussi précisé que l'employé d'ACC aiderait les vétérans qui veulent remplir une demande de prestations, répondra à leurs questions et les aidera à avoir accès aux services à chacun des bureaux de Service Canada dans les régions touchées par les fermetures.