Le conseiller municipal d’Ottawa Mathieu Fleury

Fleury veut rencontrer les dirigeants de l'Armée du Salut

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, tend la main à la chef du territoire canadien de l’Armée du Salut afin de discuter du refuge que l’organisation veut construire sur le chemin de Montréal.

Dans une lettre envoyée à la commissaire, Susan McMillan, l’élu et opposant au projet, demande la tenue d’une rencontre au début du mois de mai.

« Si les buts et la mission de l’Armée du Salut en tant qu’organisation sont de venir en aide à nos résidents les plus vulnérables, ce dont je n’ai aucune raison de douter, alors je crois qu’il existe des façons de travailler ensemble comme communauté et Ville à trouver des solutions de rechange qui serviraient mieux les personnes les plus vulnérables de chez nous », peut-on lire dans la lettre.

M. Fleury souhaite trouver des alternatives étant donné que le dossier est présentement en appel devant la Commission des affaires municipales de l’Ontario. Le processus pourrait prendre près de 2 ans avant d’être entendu.

« Je vous demanderais de suspendre votre projet et de collaborer avec la Ville afin de déterminer des emplacements et des modèles de service modernes », poursuit le conseiller dans sa lettre.

Le déménagement du refuge de 350, dans le quartier Vanier, n’est pas une bonne option selon le conseiller.

« Vanier est un quartier accueillant qui a travaillé fort pour apporter des changements positifs dans le milieu, écrit Mathieu Fleury. Une rue principale traditionnelle en plein cœur d’une communauté n’est tout simplement pas le bon endroit pour installer un méga refuge. »