Hôpital Montfort
Hôpital Montfort

Fermeture possible de départements à l'hôpital Montfort

Caroline Barrière
Caroline Barrière
Le Droit
À cause d'un manque à gagner de 6 millions $, l'hôpital Montfort pourrait fermer ses départements d'oto-rhino-laryngologie (ORL) et de chirurgie plastique à partir du 1er avril prochain. Le conseil d'administration de l'établissement a déjà entériné cette décision.
L'année financière 2009-2010 s'annonce difficile, a confirmé le président et directeur général de Montfort, Gérald Savoie. L'augmentation des coûts a été établie à 2,1 % par la province. « Mais tout coûte plus cher que 2,1 %, qu'il s'agisse des salaires, du matériel, des assurances, des biens et des services. Nous ne sommes pas les seuls à entrevoir un important manque à gagner. Entre 70 % et 80 % des hôpitaux ontariens sont dans la même situation », a-t-il indiqué.
Des pourparlers
C'est pourquoi la direction de l'Hôpital est en pourparlers avec le Réseau local d'intégration des services de santé (RLISS) Champlain qui est son interlocuteur auprès du ministère de la Santé de l'Ontario. « Nous sommes actuellement en discussion. Nous leur avons proposé une série de mesures mais nous sommes au début du processus. Notre plan détaillé sera déposé à la mi-janvier », a ajouté Gérald Savoie.
Si Montfort ne réussit pas à trouver d'autres solutions ou à mettre la main sur de nouveaux revenus d'ici le 31 mars, les services d'ORL et de chirurgie plastique pourraient être touchés. Le pdg a toutefois assuré qu'il n'y aurait pas de pertes d'emploi puisque le personnel pourrait être appelé à travailler dans d'autres départements. « Mais il est impossible de sabrer 6 millions $ sans qu'il n'y ait d'impact. On doit maintenant voir si les services pourraient être offerts ailleurs pour les patients ou s'il est possible de les offrir autrement. »
Gérald Savoie a indiqué que la situation actuelle ne mettait pas en péril le projet du nouveau Montfort qui comprend l'agrandissement des lieux et un plus grand volume de soins et de traitements.