Fermeture du pont des Chaudières

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
L'aller-retour au travail risque de se transformer en cauchemar aujourd'hui en raison de la fermeture complète du pont des Chaudières reliant Ottawa et Gatineau par les rues Booth et Eddy.
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada a décelé une détérioration de la maçonnerie des arches du pont. Le pont a été fermé en fin de journée, hier, pour effectuer des inspections plus complètes et réparer la structure. Le pont demeurera fermé dans les deux directions jusqu'à nouvel ordre. Personne n'était disponible pour en dire davantage sur la situation, hier, malgré la diffusion d'un communiqué de presse peu après 20 h 00.
Cette fermeture tombe bien mal puisque la Grande guignolée des médias se déroule ce matin dans les rues de Gatineau.
Covoiturage et autobus
Les travailleurs sont invités à utiliser le transport en commun ou encore à pratiquer le covoiturage pour limiter les bouchons de circulation. Les autres ponts d'Ottawa-Gatineau risquent d'être plus achalandés qu'à l'habitude.
Sur le site Internet de Transports Canada, on peut lire que « l'arche numéro 1 (du pont Chaudières) est une travée en maçonnerie en pierres de 12 mètres qui enjambe le canal peu profond de la rivière des Outaouais. L'arche fut construite vers 1830 et faisait partie de la structure d'origine du pont. »
On parle plus loin de l'arche numéro 3, « située au nord de l'arche numéro 1 et du remblai de l'arche numéro 2 ». Toujours selon le site Internet, il s'agit d'une arche à travée en maçonnerie en pierres de 16 mètres qui enjambe le canal de fuite de la centrale électrique de la compagnie E.B. Eddy. L'arche numéro 3 fut aussi construite vers 1830 et faisait partie de la structure d'origine du pont.