La CCN exhorte les gens à respecter les barrières et de ne pas s'aventurer sur la patinoire pendant qu'elle est fermée.

Fermeture du canal Rideau au patinage

La patinoire du canal Rideau est fermée temporairement sur sa pleine longueur depuis 22 h, jeudi, en raison des mauvaises conditions météorologiques et de leurs effets néfastes sur la qualité de la glace, a annoncé jeudi après-midi la Commission de la capitale nationale (CCN).
Les employés d'entretien feront les travaux nécessaires pour rouvrir la patinoire le plus rapidement possible, dès que le temps le permettra.
Environnement Canada prévoit toutefois de la pluie, des risques d'averses de neige et des températures au-dessus du point de congélation au cours des prochains jours à Ottawa. La CCN exhorte les gens à respecter les barrières et la signalisation installéee aux points d'accès, et de ne pas s'aventurer sur la patinoire pendant qu'elle est fermée puisque la neige, la pluie verglaçante et l'eau peuvent détériorer la glace et cacher des dangers.
Le ruisseau de la Brasserie « aurait dû être ouvert »
Le conseiller municipal Marc Carrière se questionne sur l'expertise de la firme privée embauchée par Gatineau pour entretenir la patinoire du ruisseau de la Brasserie, qui n'a toujours pas reçu un coup de patin cette saison.
M. Carrière peine à comprendre que la patinoire du canal Rideau ait pu ouvrir pendant quelques jours, alors que la glace du Ruiseeau de la Brasserie n'a toujours pas atteint l'épaisseur nécessaire pour que des patineurs puissent s'y élancer en toute sécurité. Selon lui, « le ruisseau aurait dû être ouvert ». La surface a été arrosée pour la dernière fois lundi, a fait savoir le conseiller, qui préside la Commission des loisirs, des sports et de la vie communautaire.
« J'ai toujours douté de l'expertise qu'on avait pour exploiter ce genre d'infrastructure-là, et ça m'amène aujourd'hui à pousser cette réflexion-là encore plus haut, à un autre niveau, a-t-il mentionné. Maintenant, on doit poser des questions, mais on doit aussi se poser des questions, comme décideurs. » Avec Justine Mercier