Des participantes du Québec, à l'instar des autres provinces canadiennes, sont débarquées à la polyvalente Le Carrefour pour les Jeux.

Fébrilité, nervosité et excitation

L'excitation était palpable sur les différents sites des Jeux de la francophonie canadienne, hier, à quelques heures du lancement des activités. Alors que les jeunes découvraient l'endroit où ils seront hébergés au cours des prochains jours, des travailleurs s'affairaient aux derniers préparatifs en vue de l'ouverture du village des Jeux, ce matin.
« Ça fourmille, c'est fébrile, ça bouge, il est temps que ça commence », lance avec entrain Yves Lahaie, directeur général des Jeux.
Une centaine de monteurs travaillaient d'arrache-pied, hier après-midi sur le boulevard de la Gappe, exténués par la chaleur accablante et impatients de voir le village prendre vie. Les manèges, jeux gonflables, tentes, chapiteaux et différentes scènes seront érigés juste à temps pour le lancement des festivités, avec la première compétition, ce matin à 8 h. L'équipe technique est satisfaite du travail accompli et assure que le montage se fait dans les temps.
Le comité organisateur planche sur le projet depuis trois ans. Les différents acteurs ont hâte de voir le fruit de leur travail prendre vie et de participer au déploiement de la sixième édition des Jeux.
« Il est temps que les jeunes débarquent. Ce sont eux les acteurs à partir de maintenant. Ce sont eux qui donnent le spectacle », affirme M. Lahaie.
L'ambassadeur jeunesse, Daniel Coutu, se dit privilégié de participer aux compétitions. « La magie, c'est l'énergie des jeunes. Des jeunes 'crinqués' qui débarquent à Gatineau, déclare le magicien. Pour une fois c'est une véritable représentation de la société. On aura des jeunes leaders, sportifs et artistiques. Tous les volets sont mis de l'avant. »
Les 1000 participants, âgés de 13 à 18 ans, ont convergé vers la polyvalente Le Carrefour, hier.
Ils ont eu la chance de se familiariser avec l'endroit, de découvrir la région et de socialiser avec des jeunes des quatre coins du pays.
Faire briller la francophonie
Les personnes rencontrées par LeDroit se sont données comme mission de faire briller la francophonie au cours des prochains jours.
« C'est une expérience qui nous fait sortir de notre zone de confort. On a la chance de rencontrer des personnes intéressantes, des gens des autres provinces qui parlent aussi en français. (...) Les Jeux nous permettent d'apprendre des notions dans le feu de l'action et on aura aussi la chance de se faire des contacts », raconte Gabrielle Landry, chef de mission jeunesse pour la délégation du Québec.
Le coup d'envoi officiel sera donné ce soir lors de la cérémonie d'ouverture à la place de la Cité, dès 20 h 30.
Patrice Bélanger et l'ex-footballeur Étienne Boulay s'occuperont de l'animation et plusieurs artistes partageront la scène, dont le groupe acadien Radio Radio.
Le village des Jeux sera au coeur de l'événement. Une pléiade d'activités sera offerte le long du boulevard de la Gappe, entre la rue de Rouville et le boulevard de la Cité. Une quarantaine d'exposants proposent des activités interactives et le site est divisé en quatre zones, soit la commission-jeunesse, les sports extrêmes, les enfants, et la culture. L'accès au site est gratuit pour le public. Cette portion du boulevard de la Gappe sera interdite aux véhicules durant les Jeux.
Bénévoles recherchés
L'organisation des Jeux de la francophonie canadienne doit conjuguer avec un manque de bénévoles responsables de la sécurité. À la veille du début de l'événement, une centaine de bénévoles étaient toujours recherchés, hier. «C'est un secteur demandant et important. On lance un petit cri du coeur et on invite les gens à s'impliquer. Il est toujours temps de le faire même si les Jeux sont commencés», affirme Amélie Gauvreau, directrice des communications, ajoutant que cette centaine de personnes permettrait d'assurer une sécurité optimale. Les bénévoles responsables de la sécurité s'occupent essentiellement de l'accompagnement des participants, du transport entre les différents sites et de gérer l'accès. Malgré tout, les organisateurs parlent d'une implication spectaculaire. Au total, 1000 personnes se sont inscrites, alors que l'objectif initial était d'en recruter 750. Ceux et celles qui veulent s'impliquer peuvent toujours s'inscrire au www.jeuxfc.ca