Le pavillon Kabeshinân Minitig est situé sur l'île Victoria, à Ottawa.

Faire revivre l'histoire commerciale sur l'Îîe Victoria

Des artéfacts et diverses activités faisant revivre l'histoire commerciale de la région de la capitale nationale, comme lieu de rencontre et d'échange pour la nation algonquine, seront présentés tout l'été au pavillon Kabeshinân Minitig, situé sur l'île Victoria, à Ottawa.
Des représentants des Algonquins de Pikwakanagan et les dirigeants de la Commission de la capitale nationale (CCN) ont procédé, mardi, à l'inauguration du Centre culturel situé au 150, rue Middle. Il s'agit d'un des dix pavillons de la Confédération, des bâtiments patrimoniaux peu utilisés qui ont été restaurés pour faire partie du legs du 150e de la CCN.
« Nous avons conclu un bail avec la Commission de la capitale nationale pour ce lieu qui nous permettra de mettre en valeur les oeuvres et le talent d'artistes autochtones de partout au pays », a indiqué Kirby Whiteduck, chef des Algonquins de la Première Nation de Pikwakanagan.
Passé industriel
Restauré au coût de 700 000 $, le pavillon Kabeshinân Minitig abritait autrefois le siège social de la Bronson Company, une entreprise familiale pionnière dans l'industrie du sciage. Vers la fin du 19e siècle, l'entreprise s'est convertie à la production de pâte et papier et à l'hydroélectricité. En 1900, l'immeuble avait été endommagé par un incendie, et a été reconstruit. Il a été désigné édifice fédéral du patrimoine reconnu en 1991. 
Les visiteurs pourront y voir des artéfacts archéologiques, un canot algonquin, des oeuvres d'arts et des pièces d'artisanat. 
Diverses activités comme la broderie perlée, la vannerie ou encore la fabrication de tambours et d'objets en écorce de bouleau seront présentées. 
Le centre est ouvert au public du mardi au samedi, de 11 h à 17 h, du 21 juin au 1er juillet, et de 13 h à 19 h, du 4 juillet au 2 septembre.