Pour 25 $, les personnes âgées de 18 ans et plus pouvaient « faire revivre l’enfant en eux » en s’aventurant dans des structures gonflables conçues pour les adultes, samedi, au Collège Nouvelles Frontières, à Gatineau.
Pour 25 $, les personnes âgées de 18 ans et plus pouvaient « faire revivre l’enfant en eux » en s’aventurant dans des structures gonflables conçues pour les adultes, samedi, au Collège Nouvelles Frontières, à Gatineau.

Faire revivre l'enfant en nous avec des jeux gonflables... pour adultes

Julien Coderre
Julien Coderre
Le Droit
Qui a dit qu’il y avait un âge maximal pour jouer dans des jeux gonflables ?

Samedi, un couple de Gatineau a tenté de défaire ce mythe en organisant l’événement Flip, au Collège Nouvelles Frontières, à Gatineau. Pour 25 $, les personnes âgées de 18 ans et plus pouvaient ainsi « faire revivre l’enfant en eux » en s’aventurant dans des structures gonflables conçues pour les adultes.

Course à obstacles, escalade et billard géant font notamment partie des jeux qui étaient offerts aux participants.

« La grosse différence entre les structures gonflables pour enfants et celles-ci, c’est la qualité, indique Mélyssa Charron, copropriétaire des Jeux Flip. Le matériel est plus fort, c’est fait plus gros et les obstacles sont plus imposants. En gros ce sont des jeux gonflables tels que l’on connait, mais plus gros et plus résistants. »

« Un joueur de football de 350 livres peut monter là-dedans sans problème alors que souvent, dans la plupart des structures, la limite maximale est de 200 livres », renchérit son conjoint Frédéric Landry.

Mais d’où provient cette idée de former une entreprise qui offre des jeux gonflables pour adultes ?

« Quand tu vois des structures gonflables et que les enfants jouent dedans, t’as envie d’y aller, mais tu ne peux pas et j’étais toujours jalouse de ça (rires). Un moment donné, Fred m’a dit “pourquoi tu ne pars pas une compagnie là-dedans”et c’est à ce moment-là qu’on a entamé nos démarches pour former Les Jeux Flip », explique Mélyssa.

Un jeu de billard gonflable format géant

Bien que leur intérêt pour les jeux gonflables remonte à leur jeunesse, Mélyssa et Frédéric ont véritablement commencé leur aventure dans ce domaine en 2017.

« On avait acheté un jeu, le Bungee Run, et on était super fier », confie Mélyssa.

Toutefois, le résultat escompté n’a pas été au rendez-vous.

« Ça n’avait pas vraiment bien fonctionné, se rappelle-t-elle. Le problème c’est qu’on ne savait pas dans quoi on s’embarquait. »

« On s’était dit : “on affiche ça sur Kijiji et avec le bouche-à-oreille on ne finira plus de le louer ’’. Sauf qu’on ne l'a louer seulement cinq fois pendant l’été », poursuit Frédéric en laissant tomber quelques rires.

Le couple a toutefois su apprendre de cette erreur.

« L’an passé, on a été chercher de l’aide au Carrefour jeunesse emploi. Ils nous ont vraiment aidés à peaufiner notre image, à être plus sérieux avec notamment un plan d’affaires et là on sait où est-ce qu’on s’en va, explique Mélyssa. Maintenant on fait des événements et on fait des tests pour savoir ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins bien pour vraiment connaître les besoins de notre clientèle. »

L’événement de samedi se voulait le troisième organisé par le couple gatinois cette année. Mais la formule change, précise Frédéric.

« Avant c’était vraiment un format compétitif, mais on s’est rendu compte que c’était assez demandant pour les participants. Aujourd’hui on a plutôt essayé de faire des jeux libres et honnêtement, c’est notre plus gros succès. Il y a beaucoup plus d’achalandage que lors des événements précédents. On parle environ d’une cinquantaine de personnes qui sont venues aujourd’hui alors qu’on peinait à en avoir plus de 10 lors des autres événements. »

Les deux copropriétaires des Jeux Flip promettent de tenir un autre événement du genre à Gatineau au cours de l’année. La date et l’emplacement demeurent cependant inconnus.