Faible intérêt pour la consultation sur l’ombudsman

La refonte du modèle d’ombudsman est loin de soulever les passions à Gatineau.

Si le bris de confiance entre le Bureau de l’ombudsman de Gatineau (BOG) et l’administration Pedneaud-Jobin a provoqué bien des remous dans les 18 derniers mois, c’est tout le contraire pour la suite des choses. Seulement deux citoyens se sont inscrits pour venir présenter leur mémoire lors de la séance de consultation publique qui a lieu ce mercredi, à la Maison du citoyen. L’activité devait débuter à 15h, mais devant le peu d’intérêt de la population et l’absence quasi complète de participants, la séance a été repoussée à 18h. Cinq autres mémoires ont été déposés à la Ville avant la date limite du 26 septembre.

«Je suis déçu, mais pas vraiment surpris», a lancé le président du conseil municipal, Daniel Champagne, qui perçoit ce dossier comme enjeu d’administration interne qui suscite bien peu d’intérêt au sein de la population en général. «À partir du moment où la population a compris que le BOG était important pour le conseil et qu’il allait revenir, même si c’est peut-être sous une autre forme, l’attention accordée à ce dossier par les citoyens a grandement diminué.»

Le comité responsable de proposer un nouveau modèle d’ombudsman doit faire une recommandation au conseil municipal avant la fin de l’année.