On pense que près de 4 000 personnes emprunteront, chaque jour, le parcours sous terre de la station Lyon, à raison de 70 personnes à la fois. L'organisation affirme que 75 000 billets ont déjà été réservés.

Expérience dans les entrailles d'Ottawa

C'est samedi qu'avait lieu l'avant-première du spectacle multimédia Kontinuum que Moment Factory présente dans la future station de train léger Lyon à Ottawa.
Avant que cette station de train ne serve à transporter de vrais passagers, son chantier de construction devient, le temps d'un été, un lieu de projections multimédias portant la signature distinctive de la firme Moment Factory de Montréal. Le scénographe multimédia de la production, le Breton Jean-Baptiste Hardoin, nous raconte qu'il s'agit de la première production souterraine de la maison de production et croit qu'un tel parcours multimédia dans un chantier de construction est une première mondiale. Mais les cracks de technologie de Moment factory n'en sont pas vraiment à leur premier concept en environnement obscur. Toute la série Lumina de spectacles de nuit en forêt à Coaticook, Saint-Félicien, Chandler et bientôt au Mont-Trembant, font appel à une technologie semblable: ombres, holographie, glace sèche, laser... 
« On préfère pas trop parler de technologie ; on préfère parler d'émotions. C'est la technologie au service de l'émotion », explique Jean-Baptiste, qui vit désormais à Montréal, après avoir vécu plusieurs années à Paris.
Un concept inédit
Le concept? On utilise une période durant laquelle la future station de train léger Lyon, toujours en construction, n'est pas fréquentée par des ouvriers, soit tout l'été. C'est dans cet environnement brut et déstabilisant que les créateurs de Moment factory ont imaginé un parcours obscur d'un demi-kilomètre fait d'écrans, d'effets sonores, de lumière et d'ombres dans lequel on avance lentement, à pas indécis, en découvrant quelques trouvailles insoupçonnées. 
« Tout l'enjeu, tout le défi de Kontinuum, ça a été de travailler en étroite collaboration avec les architectes, avec les ingénieurs de la station de train léger pour essayer de comprendre, de la meilleure manière qui soit, dans quel état on allait récupérer la station de train », raconte le scénographe Jean-Baptiste Hardoin. 
L'homme derrière cette idée originale est nul autre que Guy Laflamme, le prolifique directeur général et producteur d'Ottawa 2017. « Le concept d'une expérience futuriste dans le réseau de TLR (le train léger sur rail) est la toute première idée que j'ai notée dans le plan d'affaires d'Ottawa 2017. Je trouve donc incroyable de voir cette idée se matérialiser. Kontinuum est, de loin, la production la plus complexe et la plus recherchée de ma carrière », raconte Guy Laflamme.
Près de 80 personnes ont travaillé sur ce projet, dont le designer-éclairagiste Ian MacDonald d'Ottawa et la réalisatrice multimédia Yael Braha. D'ailleurs, l'un des deux cofondateurs de Moment Factory, Sakchin Bessette, est aussi originaire de la capitale nationale. 
Les touristes et résidents de la région pourront donc se farcir gratuitement cet itinéraire underground hors norme, tous les jours, de 10 h à 22 h, jusqu'à la mi-septembre. À l'automne, les ouvriers du train léger reprendront alors leurs droits et réoccuperont la station Lyon pour la terminer en vue de sa mise en service avec le reste de la Ligne de la Confédération en 2018.
On pense que près de 4 000 personnes emprunteront, chaque jour, le parcours sous terre de la station Lyon, à raison de 70 personnes à la fois. L'organisation affirme que 75 000 billets ont déjà été réservés.
Détails de l'événement
Quand ?
Tous les jours, de 10 h à 22 h, jusqu'au 14 septembre 2017.
Où ?
Départ du Théâtre Place de Ville, au 300, rue Sparks, à Ottawa
Durée ?
Il faudra de 35 à 45 minutes pour faire le circuit.
Combien ?
Des groupes d'environ 70 personnes seront admis à la fois.
Billets :
C'est gratuit. On recommande de réserver les billets en ligne, puisqu'il y a des heures de départ spécifiques. Quelques billets seront disponibles sur les lieux.
Infos :