La Trappe à Fromage annoncé un investissement de 3,5 millions $ qui lui permettra de doubler sa production.

Expansion pour La Trappe à fromage

La Trappe à Fromage a dévoilé un projet d’expansion de 3,5 millions $ qui lui permettra de doubler sa production.

Les propriétaires de l’entreprise, Gilles Joanisse et Mario Hébert, ont annoncé que la construction d’une nouvelle usine est récemment commencée sur le boulevard Industriel, dans le secteur Gatineau. Le bâtiment de 11 000 pieds carrés comprendra du nouvel équipement d’automatisation. Les installations comprendront également un nouveau point de vente.

Le producteur gatinois de fromages ne répond actuellement pas à l’ensemble de la demande pour ses produits. La nouvelle usine lui permettra de doubler sa production de fromage frais, fromages affinés et d’autres produits, ce qui lui laisse une bonne marge de manœuvre pour développer sa clientèle.

« Avec cette usine, notre relève est bonne pour les 10 prochaines années à développer des marchés », a souligné M. Joanisse.

Son fils, ainsi que celui de son acolyte, M. Hébert, sont déjà impliqués dans les opérations de la Trappe à Fromage et doivent prendre les rênes de la compagnie au cours des prochaines années.

Aide publique

Jeudi matin, le gouvernement fédéral annonçait une subvention de 584 000 $ dans le projet d’expansion de la Trappe à Fromage, en plus d’un prêt sans intérêt de 300 000 $.

Le député de Gatineau, Steven MacKinnon, a fait l’éloge de l’entreprise qui représente, selon lui, « un coup de cœur de notre région ». Il souligne également que cet investissement fait partie d’un ensemble de mesures prises par le gouvernement canadien pour compenser les pertes des producteurs laitiers.

« En prenant de l’expansion, ils vont accroître leur production et leur consommation de lait. L’approvisionnement en lait canadien était un critère pour être admissible à de l’aide financière », soutient M. MacKinnon.

« Ce projet-là, on le fait grâce à l’aide du fédéral. Sinon, on n’aurait pas été de l’avant. On a une relève, ici, c’est tassé. Ça fonctionne au pouce carré », explique Gilles Joanisse.

MM. Joanisse et Hébert soulignent également l’appui financier de partenaires comme Investissement Québec, Développement économique Canada, le ministère québécois de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ainsi que ID Gatineau.

La Trappe à fromage compte actuellement six succursales, soit cinq à Gatineau à une à Val-des-Monts.