Un partenariat public et privé de 213 millions $ améliorera à la fois la portée et la qualité des services mobiles dans l'Est ontarien.
Un partenariat public et privé de 213 millions $ améliorera à la fois la portée et la qualité des services mobiles dans l'Est ontarien.

Vers des services mobiles plus rapides dans l’Est ontarien

Le Réseau régional de l’est de l’Ontario (RREO) lance son premier appel d’offres afin de construire une nouvelle infrastructure cellulaire haute vitesse dans l’est de l’Ontario.

Le RREO croit que cette infrastructure contribuera à aider les communautés rurales à prendre part à l’économie numérique, à améliorer la sécurité publique des secteurs plus éloignés et à créer des emplois.

«Le processus d’appel d’offres permettra d’identifier les partenaires de télécommunications qui offrent à la fois l’expertise et la meilleure valeur pour une couverture cellulaire élargie dans les zones où les gens vivent, travaillent et voyagent», indique le RREO.

À l’heure actuelle, plusieurs inégalités sont perceptibles dans l’accès aux services cellulaires dans l’est de l’Ontario affirme le Réseau. Par exemple, 20% de cette région n’a pas accès à la vidéo en définition standard, à l’utilisation typique des applications mobiles et aux appels d’applications vidéo et 10 % n’a pas de service d’appel vocal. Le RREO explique que «ces écarts sont le résultat d’une défaillance du marché. Les zones rurales ne génèrent pas suffisamment de revenus pour que les opérateurs de téléphonie mobile puissent mettre en place des services adéquats.» Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes a d’ailleurs récemment tranché en reconnaissant désormais le service mobile et fixe haute vitesse comme un service de base qui devrait être accessible à tous les Canadiens.

Les gouvernements fédéral et provincial investiront 71 millions $ chacun dans le partenariat public et privé de 213 millions $ pour améliorer à la fois la portée et la qualité des services mobiles dans la région, souligne le RREO. Le Caucus des présidents de l’Est ontarien ainsi que le Caucus des maires de l’Est ontarien injecteront pour leur part 10 millions $. Les opérateurs de téléphonie mobile doivent quant à eux fournir la part financière restante de la tarte. «Les membres du Caucus des maires comprennent que pour que notre région puisse suivre le rythme de la technologie, nous devons nous assurer que nous avons non seulement une couverture cellulaire minimale, mais aussi une capacité suffisante pour répondre à la croissance rapide de la demande en matière de haut débit mobile. Le succès de nos communautés dépendra de notre capacité à nous engager dans l’économie numérique», mentionne Bryan Paterson, président du CMEO.

Parmi les municipalités ontariennes qui bénéficieront de ces nouvelles infrastructures, on retrouve tous les Comtés unis de Prescott et Russell, les Comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry et la municipalité de Cornwall.