Philippe Geoffrion, gestionnaire des situations d'urgence en Ontario

Une question de temps

La patience est le mot d'ordre pour les sinistrés des inondations. C'est le message qu'a lancé Philippe Geoffrion, gestionnaire des situations d'urgence en Ontario, lors de la séance d'information pour les sinistrés du canton de Champlain, mardi.
Environ 150 personnes ont assisté à la rencontre qui avait pour but de faire le point sur les inondations et les possibilités d'obtenir du financement de la province. 
«Vous venez de passer à travers un des pires désastres naturels qu'on peut vivre parce que ça va prendre beaucoup de temps et de la patience», a fait valoir M. Geoffrion. 
Celui-ci a averti les sinistrés que plusieurs mesures devront être prises avant que les résidences touchées ne puissent être habitables à nouveau.  M. Geoffrion souligne que le risque de blessure et de maladie est élevé en raison de l'eau contaminée. 
«Si le nettoyage et la décontamination sont mal faits, vous allez vous retrouver à l'hôpital dans six mois en raison des moisissures et on ne veut pas ça», a affirmé M. Geoffrion. 
À cela s'ajoute aussi la santé mentale. L'Hôpital Général de Hawkesbury (HGH) se dit prêt à intervenir  auprès des sinistrés qui auraient besoin d'aide psychologique.  
«C'est un événement qui fait très mal. Quand des choses comme ça se passent souvent, les problèmes psychologiques surviennent plus tard», a souligné Dre Suzanne Filion, directrice du développement stratégique et de l'intégration à l'HGH.
Le canton de Champlain maintient toujours l'état d'urgence pour les deux prochains jours. Au total 45 résidences ont été touchées par la crue de la rivière des Outaouais et deux résidences ont dû être évacuées.  La municipalité a rendu disponible tout près de 8000 sacs de sable. 
«Nous sommes encore à planifier comment nous allons récupérer tous les sacs. Pour l'instant on demande à tout le monde de ne pas les retirer, car la municipalité va s'en charger», a fait savoir le maire de Champlain, Gary Barton. 
Prudence près des cours d'eau
Même si Environnement et Changement climatique Canada prévoit entre 5 et 10 millimètres de pluie ces prochains jours, les niveaux d'eau entre Gatineau et Hawkesbury continueront de diminuer cette semaine, prévoit la Conservation de la Nation Sud (CNS). L'avertissement de crue émis par l'organisme le 12 mai pour la rivière des Outaouais a été déclassé hier pour désormais se trouver au stade de risque de crue. Les autorités invitent malgré tout les riverains des secteurs situés en terres basses à surveiller les mises à jour de prévision. Les résidents sont également priés de rester à l'écart des cours d'eau où les débits sont élevés et où les berges pourraient être instables. Il est aussi conseillé aux parents d'expliquer ces dangers à leurs enfants, a fait savoir la CNS, par voie de communiqué, mardi.