Le propriétaire d’Artist in Residence, Pierre Mantha
Le propriétaire d’Artist in Residence, Pierre Mantha

Un projet d’AiR Distillerie prochainement à Hawkesbury

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
La distillerie Artist in Residence (AiR) aura bientôt pignon sur rue dans l’Est ontarien. L’entreprise gatinoise prévoit construire une nouvelle distillerie de plusieurs millions de dollars sur un terrain de près de 15 acres à Hawkesbury.

«On est encore avec les plans. On a commencé à défricher. Notre concept, c’est qu’à ce temps ici l’an prochain, on est en opération à Hawkesbury», a rapporté au Droit le propriétaire d’AiR, Pierre Mantha.

La nouvelle distillerie comportera, à échéance, huit bâtiments d’environ 25 000 pieds carrés, sur un terrain de près de 15 acres sur la rue Tupper, prévoit-il.

Par contre, difficile d’évaluer précisément le coût d’un tel projet, mentionne le propriétaire. «Si on pense au nombre de [bâtiments] à 25 000 pieds carrés, on pourrait dire qu’on parle [d’un projet] de plus 20 millions$, plus l’équipement et tout. Mais peut-être que je ne me rendrai pas là.»

Développer un nouveau marché

Pierre Mantha ne s’en cache pas. Le marché ontarien est différent du marché québécois. Mais il prévoit s’ajuster au territoire. «On va déterminer ce qui marche mieux en Ontario. En Ontario, ça ne boit pas du gin comme les Québécois. L’Ontario boit plus de whisky, plus de vodka. On veut développer le whisky.»

La mairesse de Hawkesbury, Paula Assaly, se dit très heureuse de l’annonce et de l’impact économique que cette construction aura sur la municipalité. «C’est une excellente nouvelle pour Hawkesbury surtout après la fermeture de plusieurs commerces durant la pandémie de la COVID-19», précise-t-elle.


« On va faire un paquet d’affaires. Je vais vous donner mal à la tête! »
Piere Mantha

En plus de créer environ 75 emplois une fois le projet à terme, la nouvelle distillerie permettra également d’amasser des fonds pour des organismes locaux. Pierre Mantha indique en effet que parmi les huit bâtiments du complexe, il y aura un petit restaurant où tous les profits seront remis à des organismes de charité et des fondations de Hawkesbury.

Rappelons qu’AiR Distillerie commercialise déjà depuis quelques jours des limonades sans alcool dans les épiceries de la région dont les profits sont remis à Moisson Outaouais. «Je vais faire [quelque chose de semblable] à Hawkesbury. Pour moi c’est très important, à chaque emplacement, de redonner à la communauté. C’est une mission dans ma vie.»

L’annonce officielle du projet devrait se faire en octobre. «On va faire un paquet d’affaires. Je vais vous donner mal à la tête! [rires]. Je veux faire trois millions de bouteilles, 30 millions de canettes, j’aimerais faire 8 000 barils par année. J’en ferai peut-être seulement mille barils la première année, mais ma vision, c’est qu’à Hawkesbury on va faire 10 000 barils d’ici 10 ans.»