Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Marco E. L. Mendicino
Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Marco E. L. Mendicino

Un nouveau réseau d’accueil d’immigrants francophones dans l’Est ontarien

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Un nouveau réseau d’accueil d’immigrants francophones dans l’Est ontarien ouvre officiellement ses portes, vendredi.

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Marco E. L. Mendicino, participera au lancement officiel du Point d’accueil francophone (PAF), dont les services s’étendent d’Ottawa à Hawkesbury.

Le réseau d’une dizaine d’organismes veut faciliter l’arrivée des immigrants francophones dans l’Est ontarien. Le PAF, sorte de guichet unique pour les immigrants francophones dans l’Est ontarien, regroupe des intervenants spécialisés dans les démarches précédant le départ du pays d’origine, l’arrivée, l’emploi, l’éducation, la formation, l’entrepreneuriat et les médias communautaires.

Le gouvernement fédéral a rappelé ses investissements de 13 millions $ sur cinq ans pour l’accueil d’immigrants francophones dans la région.

Le ministre Mendicino a confirmé une enveloppe de 6,1 millions sur cinq ans au Réseau de soutien à l’immigration francophone de l’est de l’Ontario et Point d’Accueil francophone (PAF).


« Nos activités ont débuté en septembre dernier, et déjà, nous sommes venus en aide à 400 personnes »
Saint-Phard Désir, directeur général du Conseil économique et social d’Ottawa Carleton

Le Conseil économique et social d’Ottawa Carleton est responsable du programme PAF. Le programme doit venir en aide à 1000 immigrants par année, une fois la pandémie de COVID-19 terminée.

«Nous accompagnons les gens ayant un statut de résident permanent, explique M. Désir. Cela commence avec les cartes de santé, la recherche d’un logement, ou l’inscription à l’école.»

Autres sommes

Ottawa a aussi confirmé 1,3 million $ à la Communauté francophone accueillante (CFA) de Hawkesbury, dont la mission est d’offrir des services d’information, d’orientation, de réseautage communautaire et d’aide à l’emploi.

Le ministère de l’Immigration des Réfugiés et de la Citoyenneté confie 4,5 millions au Conseil économique et social d’Ottawa Carleton (CESOC) pour la période 2020-2025. Un million supplémentaire est remis au Programme d’aide à la réinstallation des réfugiés du CESOC.

La présidente du conseil d’administration du CESOC, Diane Coudé, souligne que ce programme permet aux nouveaux arrivants francophones «d’avoir accès, dans un seul lieu, à tous les services essentiels».

L’annonce officielle aura lieu de façon virtuelle.

La ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances, Mona Fortier, sera présente, tout comme la députée de la circonscription d’Orléans à la Chambre des communes du Canada, Marie-France Lalonde, la députée provinciale de Glengary-Prescott-Russell, Amanda Simard et le maire d’Ottawa, Jim Watson.

+

ORGANISMES PARTENAIRES

  • Actions interculturelles (AIDE)
  • Conseil économique et social d’Ottawa Carleton (CÉSOC)
  • Centre des services communautaires Vanier (CSC Vanier)
  • Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO)
  • Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE)
  • Centre moi j’apprends
  • Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO)
  • La Cité collégiale
  • M9 média
  • Société économique de l’Ontario (SEO)