La Garderie les p'tits coeurs de Limoges.

Toit garanti pour Les p'tits coeurs

La garderie Les p'tits coeurs de Limoges peut désormais respirer un peu mieux. Un toit lui est garanti pour les 10 prochaines années.
Le conseil municipal de La Nation a accepté, lundi soir, de vendre le pavillon Limoges, qui abrite la garderie,  pour une somme de 421 000 $ à un couple de Limoges, Stéphanie Desjardins Montojo et John Montojo.  
Dans leur offre, les acheteurs ont spécifié qu'ils avaient l'intention d'offrir un bail de 10 ans à la garderie francophone. « Ce plan fournira une stabilité prolongée pour la garderie, peut-on lire dans les détails de l'offre. Nous savons qu'il est important pour la municipalité de s'assurer que l'immeuble procure des services de garde à long terme à la communauté qui continue de grandir ».
« On a accepté l'offre de 421 000 $  pour vendre le pavillon Limoges. La personne qui va l'acheter a offert un bail de dix ans pour la garderie qui est présentement là. Tout le monde gagne là-dedans », a précisé Francis Brière, conseiller du quartier 4,  qui inclut le secteur de Limoges. La garderie Les p'tits coeurs vivaient des moments d'incertitude depuis plusieurs mois alors que la municipalité à décidé de procéder à la vente  du pavillon. La municipalité avait également indiqué à la garderie qu'elle mettait fin au bail dès le 27 octobre.  
« Il y a eu beaucoup d'inquiétude chez les parents, mais on avait toujours ça en tête de vendre l'édifice. De notre côté, on voyait que [la vente du pavillon] s'en venait et nous ne pouvions pas offrir des baux pour plus d'un an ou deux ans à la garderie », a précisé Francis Brière. Voyant une faible utilisation du pavillon par la communauté, outre que pour la garderie, la municipalité souhaitait ainsi se départit de l'édifice qui enregistrait des pertes d'environ 47 000 $ par année. L'objectif était de concentrer les efforts sur le nouveau dôme sportif et le nouveau centre communautaire qui sera bientôt construit. 
« Maintenant, la garderie pourra mieux planifier ses affaires en sachant qu'elle pourra garantir aux parents un toit pour leur enfant pour les dix prochaines années », d'ajouter le conseiller Francis Brière. 
La garderie accueille une quarantaine d'enfants et est en opération depuis plus d'une trentaine d'années.