Le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins (à droite), en compagnie de In Kyu Park, ministre et chef de mission adjoint à l'ambassade de la Corée du Sud lors d'une visite en novembre 2015.

Tisser des liens avec la Corée du Sud

La Cité de Clarence-Rockland souhaite jeter un pont jusqu'à l'autre côté du globe. Le conseil municipal a adopté lundi une résolution visant à établir des liens culturels et économiques avec la Corée du Sud.
La résolution mandate notamment la directrice générale à entreprendre des démarches en ce sens auprès du gouvernement fédéral et de l'ambassade sud-coréenne. Le but serait de jumeler la communauté Est ontarienne à une communauté de même densité en Corée du Sud.
Dans les deux dernières années, la Cité de Clarence Rockland a développé une relation avec l'ambassade de la République de Corée. Plusieurs dignitaires ont d'ailleurs visité quelques lieux d'intérêt dans la municipalité.
« Des ambassadeurs sont venus ici et nous avons visité l'ambassade. C'est là qu'on nous a suggéré d'être jumelé à une ville de la Corée du Sud », explique le maire de Clarence Rockland, Guy Desjardins.
Celui-ci espère qu'une communication avec des voisins de l'autre côté du globe pourrait mener à des investissements dans le futur.
« Si ça apporte du développement économique, ça sera bon pour nous évidemment. On lance l'invitation », souligne M. Desjardins. Il précise également qu'il n'est aucunement question de dépenser les deniers publics dans cette amitié.
Le maire ajoute qu'avec un ralentissement de l'économie et de la construction, tous les moyens sont bons pour attirer les affaires dans la communauté.
« C'est aussi une question de se faire connaître sur la scène internationale », précise M. Desjardins.
Selon le maire, les récents événements entourant la Corée du Nord pourraient en quelque sorte inciter des Coréens à s'intéresser à la région.
« On connaît bien le climat actuel là-bas. Peut-être que ça pourrait inciter des entreprises à venir s'établir au Canada, et qui sait, peut-être ici. Ils vont passer par l'ambassade et le nom de notre communauté sera sur la liste », a fait valoir le maire de Clarence-Rockland.