La Police provinciale de l'Ontario a les automobilistes à l'oeil et veut sensibiliser les conducteurs aux dangers de la distraction au volant.

Textos et autres distractions au volant ciblés par les policiers

Les policiers de l'Est ontarien auront les automobilistes qui ont le texto facile à l'oeil au cours des prochains mois. La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a lancé sa campagne « Les yeux devant », vendredi, afin de sensibiliser les conducteurs aux dangers de la distraction au volant.
L'an dernier, l'inattention au volant a été la première cause de décès sur les routes de l'Ontario avec 78 victimes, devant l'alcool qui a fait 57 morts et la vitesse qui fauché la vie de 44 personnes.
Moyenne plus élevée
Sur le territoire des Comtés unis de Prescott-Russell, le taux de mortalité causé par une distraction au volant, notamment en raison de l'utilisation des téléphones cellulaires, est plus élevé que la moyenne provinciale.
« Le message que nous voulons lancer est clair. Gardez les yeux sur la route, gardez les yeux devant », note Serge Gauthier, porte-parole de la Police provinciale de l'Ontario du détachement de Russell.
Présentement, la loi prévoit une contravention de 280 $ et aucun point d'inaptitude pour les fautifs. En 2013, la Police provinciale de l'Ontario a remis 236 constats d'infraction sur le territoire de Russell.
Un projet de loi est présentement à l'étude pour augmenter l'amende qui pourrait aller jusqu'à 1000 $ assortis de trois points d'inaptitude.
La PPO rappelle également que la distraction au volant ne se limite pas seulement aux téléphones cellulaires.
« C'est plus vaste que cela. Ça va de la musique à la nourriture. Il est important de rester concentré lorsque l'on conduit », souligne M. Gauthier.
Une récente étude publiée l'été dernier a révélé que le tiers des jeunes Ontariens de la 10e à la 12e année qui détiennent un permis de conduire ont déjà texté au volant.