Sept nouveaux magasins de cannabis dans l'Est ontarien

L’Est ontarien recevra sept des 50 nouveaux permis de vente de cannabis émis par le gouvernement ontarien.

La Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) a été autorisée à procéder à une deuxième loterie pour distribuer les autorisations d’exploitation de vente au détail.

Les portes des nouvelles succursales pourront ouvrir dès le mois d’octobre prochain.

«Les parties intéressées pourront présenter un formulaire de déclaration d’intérêt à la CAJO à l’été 2019», précise l’organisme provincial.

Ailleurs en province, les communautés autochtones recevront huit permis, selon le principe du «premier arrivé, premier servi», dès le mois de juillet.

La région du grand Toronto accueillera six nouveaux magasins, alors que le secteur urbain de la métropole ontarienne en aura 13.

Dans l’ouest, ce sont 11 magasins qui s’ajouteront à ceux déjà ouverts.

Dans le nord, les villes de Kenora, North Bay, Sault Ste. Marie, Thunder Bay et Timmins recevront chacune un permis.

Le gouvernement dit vouloir simplifier la sélection et la mise en candidature des nouveaux titulaires de permis.

«Les détaillants éventuels devront démontrer qu’ils ont acquis des locaux appropriés qui pourront servir de magasin de vente au détail de cannabis et qu’ils ont accès à des capitaux suffisants pour ouvrir un tel commerce, précise-t-on dans un communiqué gouvernemental. Il est désormais possible d’ouvrir un magasin de vente au détail titulaire de licence dans toute municipalité, quelle que soit sa taille, dans la mesure où elle n’a pas interdit ces magasins sur son territoire.»

La distribution limitée de nouveaux permis de vente est liée à la pénurie chez les fournisseurs de cannabis.

L’Ontario presse le gouvernement fédéral, responsable de la supervision de la production, de mettre un terme à la pénurie de cannabis qui touche l’ensemble du pays.

«Tant que dureront les problèmes d’approvisionnement au palier fédéral, nous ne pouvons pas, en toute conscience, délivrer un nombre illimité de licences aux commerces. Une approche progressive demeure nécessaire», a dit le procureur général de l’Ontario, Doug Downey.

L’information concernant les conditions de présélection et les dates butoirs du processus de demande et de la loterie sont affichées sur le site Web de la CAJO.