Seule la municipalité de Champlain n’a pas hissé le drapeau aux couleurs de l’arc-en-ciel à l’occasion de la semaine de la Fierté de Prescott-Russell.

Semaine de la Fierté: Prescott-Russell affiche ses couleurs, sauf Champlain

C’est la semaine de la Fierté de Prescott et Russell, et la plupart des municipalités de la région ont hissé le drapeau aux couleurs de l’arc-en-ciel, en début de semaine. Toutes, à l’exception du canton de Champlain.

Dans cette petite municipalité de l’Est ontarien, aucun drapeau n’est levé afin d’éviter qu’un trop grand nombre de demandes ne parviennent au conseil.

Affirmant être contraint par cette politique l’empêchant de hisser quelconque drapeau, le conseil municipal a offert un compromis au groupe LGBTQ & Alliés de Prescott-Russell, qui organise les célébrations de la Fierté. Selon une motion apportée en mai dernier par l’un des conseillers de Vankleek Hill, Troy Carkner, la municipalité fera plutôt la publicité des événements sur ses réseaux sociaux.

Pourtant, lors de la campagne électorale municipale en octobre dernier, la porte-parole de l’organisme, Nathalie Dubé, avait questionné tous les candidats présents au débat sur leur volonté de hisser le drapeau de la communauté LGBTQ lors de la semaine de la Fierté. À ses dires, tous les candidats avaient confirmé leur intention de le faire, sauf une, qui n’a finalement pas été élue.

Résidente de Champlain, Mme Dubé avoue avoir du mal à digérer cette décision. « Je trouve ça problématique. On rejette souvent les étiquettes, mais quand on fait partie d’un groupe qui a été mis de côté si longtemps, qui s’est fait ignorer, parfois ça vaut la peine de mettre des étiquettes pour le nommer, ne pas faire comme si on n’existant pas. »

Le maire Normand Riopel aurait lui-même affirmé son intention de faire hisser le drapeau à Mme Dubé, et celle-ci affirme qu’elle était convaincue de la volonté du maire de se joindre aux autres municipalités qui le font déjà depuis quelques années.

Le maire Riopel n’a pas répondu aux demandes d’entrevue du Droit.

Plus de municipalités qu’en 2018

En 2018, trois municipalités n’avaient pas installé le drapeau, soit Alfred-Plantagenet, Hawkesbury Est et Champlain.

Responsable de distribuer les drapeaux multicolores dans les différentes municipalités, Sophie Lalonde se dit heureuse que sept des huit municipalités de Prescott-Russell aient bien voulu les hisser cette année.

Également membre du groupe LGBTQ & Alliés de Prescott-Russell, Mme Lalonde affirme qu’elle ne se laissera décourager par l’absence du drapeau à Champlain. « Peut-être que l’année prochaine, ça va être différent. Il y a du progrès, et la réponse dans les municipalités participantes est très positive. C’est important en milieu rural pour les gens de la communauté LGBTQ d’avoir la chance de se réunir comme ça en public et de se sentir solidaires, d’être là, ensemble, et de ne pas avoir à s’excuser pour être qui on est. »

Le groupe LGBTQ & Alliés de Prescott-Russell organise son pique-nique annuel de la Fierté, ce samedi, au parc de la Confédération, à Hawkesbury.