Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Action Champlain ne veut pas d'une cimenterie à L'Orignal.
Action Champlain ne veut pas d'une cimenterie à L'Orignal.

Projet de cimenterie de L’Orignal: Action Champlain veut aller en appel

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le groupe citoyen Action Champlain a finalement pris la décision de porter en appel le verdict du Tribunal de l’aménagement du territoire de l’Ontario, qui avait tranché le 12 avril dernier en faveur du projet de cimenterie de l’entreprise Colacem dans le village de L’Orignal, dans l’Est ontarien.

Les avocats qui représentent le groupe déposeront officiellement la requête auprès de la Cour divisionnaire ontarienne le 27 avril prochain, soit la dernière journée dont disposait Action Champlain pour prendre sa décision finale.

Tout n’est cependant pas joué, alors que l’organisation peut encore se voir refuser la demande d’appel par le tribunal. «Nos avocats ont identifié des erreurs sur des questions de droit à l’appui de notre demande d’appel à la Cour divisionnaire», a cependant indiqué Action Champlain dans un courriel mercredi soir, justifiant ainsi leur décision de poursuivre les procédures.


« Ce n’est pas garanti que notre demande soit acceptée… mais il y a une possibilité. Une chance qu’on se doit de prendre pour aller jusqu’au bout. »
Le groupe Action Champlain

Rappelons que selon l’organisation, 95% des citoyens qui habitent dans un rayon de 5km du terrain convoité pour le projet s’y opposent.

Toujours à la recherche de financement
Pour que la requête aille de l’avant, Action Champlain réitère avoir besoin de soutien financier de la communauté. Lors d’une réunion extraordinaire tenue dimanche soir dernier, le groupe avait indiqué avoir estimé qu’environ 110 000$ étaient nécessaires pour couvrir tous les frais juridiques possibles engendrés par la demande d’appel. Ce montant inclut également les frais juridiques de Colacem qui devraient être essuyés par Action Champlain advenant une nouvelle défaite.

Jusqu’à présent, 61 900$ ont été amassés par des donateurs de la communauté depuis la réunion du 18 avril. Action Champlain avait indiqué espérer que le canton de Champlain, qui s’oppose également au projet, égalise le moment donné par la communauté. Le conseil municipal s’est d’ailleurs réuni à cet effet pour en discuter mardi soir lors d’une réunion tenue à huis clos.

Si le tribunal décidait de rejeter la demande d’Action Champlain ou si le groupe n’arrivait finalement pas à récolter suffisamment de fonds pour aller de l’avant, les fonds non utilisés seraient remis aux donateurs proportionnellement aux dépenses déjà encourues.