Trois véhicules des Services d’urgence de Prescott et Russell sont déjà munis de gyrophares bleus, qui sont plus faciles à voir dans des conditions difficiles.

Prescott-Russell munit ses ambulances de meilleurs gyrophares

Les ambulances des Services d’urgence de Prescott et Russell seront munies de gyrophares bleus grâce à une modification au Code de la route en juillet dernier. Ces nouveaux gyrophares permettront aux automobilistes de mieux percevoir les véhicules d’urgence, surtout la nuit ou lors d’intempéries.

Les policiers utilisent déjà ces gyrophares bleus sur leurs véhicules depuis 2007. « Beaucoup disent que nos gyrophares imitent ceux des policiers, et c’est vrai. On veut se faire remarquer pour être plus sécuritaire », affirme la surintendante des programmes et logistiques des Services d’urgence de Prescott et Russell, Sabrina Rodrigue.

Ce type de gyrophare permet d’attirer davantage l’attention de l’œil humain, aux dires de Mme Rodrigue. « La lumière bleue, pourquoi elle est si attrayante, c’est que le cerveau la traite différemment. Si tu regardes un sapin de Noël, par exemple, où il y a plein de lumières, tes yeux vont voir le bleu en premier. »


«  On veut se faire remarquer pour être plus sécuritaire.  »
La surintendante des programmes et logistiques des Services d’urgence de Prescott et Russell, Sabrina Rodrigue

M. Larivière se dit enthousiaste de voir la différence quand les automobilistes feront face au soleil. Celui-ci pense que ces nouveaux gyrophares les aideront à voir l’ambulance de plus loin. « J’ai hâte de voir, mais de ce qu’on a vu jusqu’à présent, je suis certain que ça va très bien fonctionner », assure le paramédic.

Les Services d’urgence de Prescott et Russell disposent actuellement de trois véhicules munis de ces gyrophares. Les changements sur les ambulances se trouvant déjà au sein de la flotte seront effectués en fonction du budget, mais le Chef adjoint des Services d’urgence de Prescott et Russell, Marc-André Périard, affirme que les nouveaux véhicules en seront tous équipés.