Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Rangée avant (de la gauche vers la droite) : Normand Riopel, maire de Champlain ; Paula Assaly, mairesse de Hawkesbury ; Stéphane Sarrazin, maire d’Alfred et Plantagenet et président du Conseil des CUPR et Robert Kirby, maire de Hawkesbury-Est. Rangée arrière (de la gauche vers la droite) : Guy Desjardins, maire de Clarence-Rockland ; Daniel Lafleur, maire de Casselman ; François St-Amour, maire de La Nation ; Pierre Leroux, maire de Russell et Stéphane P. Parisien, directeur général des CUPR.
Rangée avant (de la gauche vers la droite) : Normand Riopel, maire de Champlain ; Paula Assaly, mairesse de Hawkesbury ; Stéphane Sarrazin, maire d’Alfred et Plantagenet et président du Conseil des CUPR et Robert Kirby, maire de Hawkesbury-Est. Rangée arrière (de la gauche vers la droite) : Guy Desjardins, maire de Clarence-Rockland ; Daniel Lafleur, maire de Casselman ; François St-Amour, maire de La Nation ; Pierre Leroux, maire de Russell et Stéphane P. Parisien, directeur général des CUPR.

Première pelletée de terre de la nouvelle Résidence Prescott et Russell

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) ont pris part mardi à la cérémonie officielle virtuelle, pandémie oblige, de la première pelletée de terre de la nouvelle Résidence Prescott et Russell de Hawkesbury.

Les travaux ont concrètement débuté à la mi-février, mais la cérémonie officielle de première pelletée de terre avait été repoussée à cause des mesures sanitaires liées à la COVID-19 en vigueur.

La nouvelle résidence sera située au 900, avenue Spence à Hawkesbury, tout près de l’Hôpital général de Hawkesbury.

Le projet, évalué à 90 millions $, est appuyé par le gouvernement provincial via les ministères ontariens des Soins de longue durée et de l’Infrastructure. «Le nouvel édifice va continuer d'offrir aux résidents le service bilingue et équitable qui lui est reconnu», a rappelé le président des CUPR, Stéphane Sarrazin.

Davantage de détails sur la future construction ont également été partagés durant la cérémonie officielle. Le projet comportera une cour centrale publique, des cours intérieures et un grand nombre de fenêtres afin d’accroître la luminosité dans le bâtiment.  

Les plans prévoient aussi un salon de beauté et de barbier, un café, une salle multifonctionnelle, une salle à manger, plusieurs espaces extérieurs aménagés ainsi que des chambres invitantes de base, semi-privées et privées.

«Ce projet d’envergure sur lequel nous travaillons depuis maintenant quelques années compte parmi les plus grandes réalisations des CUPR», a ajouté Stéphane Parisien, directeur général des CUPR. «Je suis donc extrêmement fier de voir que la construction est amorcée et j’aimerais profiter de l’occasion pour remercier tous les partenaires pour leur appui indispensable.»

Rappelons que l’échéancier du projet sera aussi plus long que prévu dû aux retards dans l’approbation des autorisations ministérielles causés par la pandémie. Le nouvel échéancier de l’établissement vise désormais la fin de 2023 pour la fin des travaux.

Les premiers résidents devraient pouvoir emménager au deuxième trimestre de 2024.  Le projet comportera à terme 224 lits, soit 78 de plus que l’établissement actuel.