Le service de transport intermunicipal PR Transpo sera officiellement lancé le mois prochain.

PR Transpo sera prêt dès octobre

Les panneaux d’arrêt sont prêts, les différents trajets ont été identifiés. Après près d’un an de consultations publiques et d’études de marché, le service de transport intermunicipal par autobus PR Transpo sera fin prêt dès le mois prochain.

Il y a près de deux ans, un soutien financier de 2 millions $ avait été annoncé par le ministère des Transports de l’Ontario pour la création d’un système de transport intermunicipal dans les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR).

La directrice du développement économique et touristique des CUPR Carole Lavigne peine à cacher sa fébrilité face à l’arrivée du service, qui connectera une dizaine de municipalités de la région. « On est très, très, très excités, on a bien hâte de mettre le service en place et de partir la roue », s’exclame-t-elle.

Un autobus circulera pendant cinq jours, du mardi au samedi, pour la région de Russell, Embrun, Saint-Albert, Limoges, Casselman et Saint-Isidore. Un autre autobus parcourra le nord-ouest et l’est pendant six jours, du lundi au samedi, à Clarence-Rockland, Alfred-Plantagenet, Champlain, Hawkesbury et East Hawkesbury.Trois routes connecteront les cantons de Champlain et Hawkesbury-Est à Hawkesbury.

Sur les 1200 personnes qui avaient répondu au sondage à propos du projet, 82 % avaient jugé que le nouveau service était « une bonne initiative ».

« Ça va permettre aux gens qui sont isolés ou qui n’ont pas d’auto de pouvoir, au moins une ou deux fois par semaine dépendant d’où ils sont situés, prendre l’autobus pour aller au centre-ville des municipalités pour magasiner, visiter la famille. Ça va permettre beaucoup plus d’autonomie, et c’est plus alléchant pour ceux qui veulent venir s’installer dans la région, de savoir qu’il y a ce type de service ici. »

Mme Lavigne espérait que PR Transpo puisse entrer en vigueur dès le mois de septembre, mais un « léger délai » a été enregistré, étant donné le département devait choisir un scénario concernant les trajets qui rejoindrait le mieux le budget, et l’analyse des différentes soumissions a pris un peu plus de temps que prévu.

Il ne reste plus qu’à attendre que les municipalités acceptent les suggestions des CUPR quant à l’emplacement précis des différents arrêts pour pouvoir installer les panneaux.

La date exacte de l’entrée en vigueur du service devrait être dévoilée la semaine prochaine.