Pierre Leroux (au centre) à été accueilli par une salve d’applaudissements vendredi soir. On reconnaît Don Boudria, à gauche ainsi que la conjointe de Pierre Leroux, Lynn Leroux.

Pierre Leroux choisi candidat libéral

C’est désormais confirmé, Pierre Leroux, maire sortant de Russell, portera la bannière du Parti libéral ontarien lors de l’élection provinciale en juin prochain dans Glengarry-Prescott-Russell.

L’Association libérale locale en a fait l’annonce, vendredi soir, devant un auditoire de plus d’une soixantaine de personnes, à St. Isidore, écartant ainsi une course à l’investiture. Des affiches aux noms de Pierre Leroux attendaient d’ailleurs les visiteurs à l’entrée. Pierre Leroux prendra ainsi le flambeau des mains du député Grant Crack qui, lui, quittera la vie politique.

« Je serai là pour vous représenter vous et vos familles à Queen’s Park parce que cette communauté me tient vraiment à cœur. La plus grande force qui réside dans Glengarry-Prescott-Russell, ce sont les gens », a souligné Pierre Leroux.

Après le palier municipal, l’Assemblée législative de l’Ontario sera un nouveau défi pour Pierre Leroux après avoir siégé d’abord à titre de conseiller à la municipalité de Russell et, ensuite, comme maire pendant un peu plus trois « J’ai toujours dit qu’en étant au palier municipal, je devais suivre les règles mises en place par la province. Maintenant, j’aurais l’occasion de proposer des changements. J’aurais le privilège de me battre pour tous les résidents de Glengarry-Prescott-Russell », a déclaré M. Leroux.

En tant que maire également, il ajoute que ses années à siéger à la table du conseil des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) lui ont permis d’en apprendre sur les dossiers qui touchent les résidents. Parmis ceux-ci, il compte notamment s’attarder au problème des ambulances des CUPR qui se rendent à Ottawa. À cela, il ajoute le dossier de l’élargissement des routes 17 et 174 ainsi que l’expansion du gaz naturel et l’augmentation de la capacité électrique dans la région. « Ici à Glengarry-Prescott-Russell, une taille unique ne convient pas à tous. Nous ne sommes pas Toronto. Il y a neuf municipalités et chaque municipalité présente ses propres opportunités », a affirmé M. Leroux.

La soirée de nomination a également accueilli des visages familiers dont l’ex-député provincial Jean-Marc Lalonde ainsi que l’ex-député fédéral Don Boudria. Pour sa part, Don Boudria a rappelé les décisions passées du Parti progessiste conservateur, dont celle de fermer l’Hôpital Monfort ainsi que le transfert de la responsabilité de la route 17 aux CUPR.